14 décembre 2017
Bonne fête Odile

Site mis à jour le
13 décembre 2017

Plan du site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIZARRE

Mise à jour 15/01/2015

  Chat yeux   

Tu aimes le suspense, être sous tension, vivre une intense recherche dans le domaine du paranormal, cette vidéo est pour toi ! 43 minutes qui vont te tenir en haleine, que tu crois aux fantômes...  ou non ... !

Clique sur le chat !

 

 

Construit en 1858, le Trans-Allegheny Lunatic Asylum est un hôpital psychiatrique situé à Weston, Virginie-Occidentale. Les 45.000m2 (242.000 pieds carrés) étaient sensés accueillir 250 patients. En 1950, le bâtiment "accueillait" plus de 2400 détenus.

Le travail pénitentiaire a fourni le gros des ouvriers préposés au dur labeur. Les maçons , architectes et ingénieurs qualifiés sont européens.La construction est interrompue pendant la guerre civile en 1861 pendant près d'un an et n'est réellement achevée qu'en 1881. Pourtant, dès 1864, les admissionss ont commencé. L'hôpital, (qui mesure 666 acres), se veut autonome et abrite une  ferme laitière, est pourvu de systèmes fournissant l'eau et le gaz et dispose d'un cimetière.

L'hôpital a été rebaptisé Weston State Hospital en 1913.

Within 15 years of its 1864 opening, Trans-Allegheny Lunatic Asylum was home to 717 patients. The institution’s patients included alcoholics, drug addicts and “mental defectives,” and it was often ridiculed for its poor sanitation and living conditions.

 

 

Les médecins pratiquent à vau-l'eau les électrochocs et les lobotomies frontales en guise de thérapie, s'appliquant à assurer au monde extérieur qu'ils guérissnt ainsi, sans anesthésie, pour le bien des malades. Aucun n'est jamais ressorti vivant de ce lieu de tortures légalisé !

Des milliers de décès furent comptabilisés mais rares sont les documents officiels retrouvés relatant ces expériences létales. Les corps des "suppliciés " sont enterrés sur le site, sans doute pour éviter d'inexplicables raisons aux familles. En effet, comment légitimer ces mortalités improbables ? Les maladies mentales sont rarement mortelles et de surcroît non contagieuses. Il en résulte que le lieu est maintenant l'un des plus hantés d'Amérique, d'après les chasseurs de fantômes...

 

Trans-Allegheny Lunatic Asylum

 

 

 

 

 


La violence et les agressions mortelles voient leur apogée au cours des deux dernières décennies. Lhôpital  semble alors tombé dans un déchaînement anarchique incompréhensible. Les patients s'entretuent, des employées sont violées et tuées. Une infirmière disparait même et n'est retrouvée par hasard qu'au bout de deux mois, morte au bas d'un  escalier inutilisé.Ces événements sont à l'origine du niveau élevé d'activités paranormales, constaté dans cet asile.

Les événements étranges, rapportés par les employés, sont des bruits de civières ,poussées  par des mains invisibles, vers le haut et vers le bas des couloirs de l'hospice.Des cris proviennent de la zone où étaient pratiqués les  électrochocs.Des médecins signalent les apparitions surprenantes des corps de patients décédés, errant dans les couloirs et les salles.Des sons de voix, lugubres ou hilares, des rires enfantins ou des avertissements de mauvais augure, menaçants ou conseillant de quitter le bâtiment, sont également relatés.

 

 

Une femme, psychiatre à l'asile Trans-Allegheny Lunatic, a traité un patient qui s'est par la suite donné la mort. Elle certifie que son fantôme hante son service depuis ce jour.

L'endroit le plus actif dans l'asile semble être le quatrième étage, ainsi que l'aile dénommée "guerre civile".A cet étage, beaucoup de sons étranges et de coups frapprés sur les murs, de voix, de murmures et de ce qui semble être une conversation animée, alors que personne ne parle.L'aile de la guerre civile est apparemment la visite d'un soldat du nom de Jacob.

 

Morgue de l'asile !

 

En 1990, l'hôpital a été classée site historique et en 2007 il a été acheté à une vente aux enchères. Il est désormais ouvert aux visites et on peut pour 150$  (+ une assurance de 250$), y passer la nuit avec un groupe constitués de visiteurs.Les nouveaux propriétaires ont officiellement renommé le site en tant qu'asile Trans-Allegheny Lunatic.

VOIR la VIDEO : En 2008 TAPS (The Atlantic Paranormal Society) a été invité à enquêter sur les nombreuses activités paranormales signalées.TAPS considère comme  preuves l'enregistrement de ce qui ressemble à un rire féminin et plusieurs coups frappés, des sons étranges, un ordre intimant "Go Home".Grant Wilson affirme avoir vu apparaître dans le coin d'une pièce un homme vêtu de blanc, comme les malades, qui s'est immédiatement protégé en se couvrant la tête de ses mains et, selon lui,  a été "aspiré hors de la salle." TAPS  déclare  officiellement la Trans- Allegheny Lunatic Asylum, comme un lieu hanté.

 

lobotomy

  Crédit AP Photo

Neurochirurgiens exerçant une lobotomie préfrontale (de leukotomy préfrontal) sur un patient à l'hôpital public de l'Est à Vinita, Oklahoma, Etats-Unis, le 17 Août 1951.

Lobotomie, également appelé leukotomy préfrontal :
Cette procédure a été utilisée comme une mesure thérapeutique radicale pour aider les patients gravement perturbés par la schizophrénie, la maniaco-dépression (trouble bipolaire), et autres maladies mentales. La manipulation chirurgicale du cerveau, pouvant soit-disant calmer les patients, a débuté à la fin des années 1880, lorsque le médecin suisse Gottlieb Burkhardt, qui a supervisé un asile d'aliénés, prélève les parties du cortex cérébral chez les patients souffrant d'hallucinations auditives et d'autres symptômes de la maladie mentale ...

Les outils pour " soigner " !

 

Tu peux consulter ces liens Trans-Allegheny Lunatic Asylum ghost videos of some captures EVP's (Electronic Voice Phenomena), pour en savoir plus :   -Allegheny Lunatic Asylum vidéos fantôme Trans 

 aiguail7

 

 

La Maison des fous de Francisco Goya 1812-1814

 La Maison des fous de Francisco Goya 1812-1814

SCOOP : Le Fantôme d'Hellbronn

Mars 2009 : l'ADN que l'on croyait avoir prélevé sur chaque victime était celui d'une employée qui manipulait les écouvillons où il était stocké. Les bâtonnets étaient contaminés par cette personne, employée dans une entreprise de matériel médical,  information confirmée par le Parquer d'Hellbronn. Des tests effectués sur des bâtonnets "vierges", ont pourtant attestés l'identité ADN du fantôme : Personne de sexe féminin inconnue. Ainsi donc le fantôme n'existe pas et la police a pataugé sur une fausse piste pendant plus de 15 années. Il n'est pas étonnant que les experts et les profilers en perdaient leur Latin, comparant des meurtres qui ne se ressemblaient pas mais étaient pourtant imputés à une seule tueuse !

Voir ci-dessous

Flèche bas webmaster 359 

Représentation de trois animaux monstrueux nés d'une laie aux environs de Strasbourg, le 20 juin 1627 : [estampe]

Représentation de trois animaux monstrueux nés d'une laie aux environs de Strasbourg, le 20 juin 1627 : [estampe]

Flèche bas webmaster 359

 

  Le Fantôme d'HEILBRONN 

Dossier dans la page " SERIAL KILLER "

  • 1993 ~ La première victime est une retraité de 62 ans, retrouvée étranglée avec un fil en métal à son domicile. C'est dans la ville d'Idar-Oberstein, en Rhénanie-Palatinat, que s'est produit le drame, première étape d'un parcours sanglant. Plusieurs traces d'ADN (notamment sur une tasse à café) ont été retrouvées par les enquêteurs et il s'avère d'après les analyses que l'ADN est celui d'une femme. La surprise est de taille car la méthode employée reste très masculine.
  • 1994 / 2000 ~ Longue période d'acalmie semble-t-il. Les crimes perpétrés dans ces années sont soit élucidés soit exempts de preuves désignant la prédatrice.
  • 2001 ~ Le cadavre d'un homme de 61 ans, brocanteur, est découvert à Fribourg (Bade-Wurtemberg). Lui aussi a été étranglé à son domicile mais on lui a défoncé sauvagement la boîte cranienne, apparemment pour l'achever.  C'est donc à 500 kilomètres, sur le lieu de ce second meurtre, que l'on retrouve les mêmes traces d'ADN.
  • 2001 / 2007 ~ De nombreux vols et autres actes malveillants sont commis en Allemagne, en Autriche et en en France et c'est dans le Jura, lors de cambriolages que l'on relève les empruntes génétiques de la présumée tueuse sur une trentaine de sites différents. Une trace d'ADN est relevée sur une des douilles retrouvée sur le lieu d'un réglement de compte entre gens du voyage et aussi sur une seringue contenant des résidus d'héroïne, abandonnée dans un bois . La piste d'une droguée en manque est évoquée parmi d'autres hypothèses.
  • 25 avril 2007 ~ Deux jeunes policiers déjeunent sur un parking, dans la ville d'Heilbronn (Bade-Wurtemberg). Ils sont  abattus d'une balle dans la tête à bouts portants et sans sommation. Michèle Kiesewetter, 22 ans, meurt instantanément. Martin A. (25 ans) reste trois semaines dans le coma et puis semble amnésique du drame.
  • Février 2008 ~ Les cadavres de trois hommes de nationalité géorgienne sont retrouvées dans une rivière proche d'Heppenheim.  Deux d'entre eux ont reçus une balle dans le crâne. Le troisième a été asphixié (étouffé ou étranglé). La même ADN est retrouvée dans la voiture dont ce sont servis les trois hommes.
  • 09 mai 2008 ~ Une ménagère d'une soixantaine d'années est brutalement agressée, pour quelques centaines d'€uros, dans le bâtiment d'une association de pêcheurs se situant dans la Sarre. Dans un état grave, elle ne livre pas d'informations décisives sur son ou ses agresseurs mais  c'est pourtant bien la 33ème trace d'ADN appartenant à la femme tueuse qui est découverte sur les lieux. La police est déconcertée.
  • 26 octobre 2008 ~ Bois de Heilbronn-Weinberg, le corps d'une infirmière de 43 ans, baignant dans une grande flaque d'eau de pluie, est retrouvée à quelques mètres seulement de sa voiture vérouillée. Les traces ADN de celui qui est désormais connu sous le nom de Fantôme de Heilbronn sont retrouvées à l'intérieur du véhicule. A METZ, une piste amène les enquèteurs a appréhendé un gang de "homejackers" de nationalité française mais d'origine albanaise.  Les traces relevées dans leurs véhicules volés comportent l'emprunte génétique du fantôme.  La possibilité que ces hommes connaissent l'identité de la tueuse est évidente et ils sont interrogés par la police de Sarrebruck le 20 décembre 2008. Ils seront curieusement relachés quelques jours plus tard. Le mystère demeure donc malgré une récompense de 300.000 €uros promise pour des renseignements permettant l'arrestation du fantôme d'HEILBRONN.

Affaire A SUIVRE ...

CE DOSSIER EST CLOS : Voir la page serial killer

Aiguail

 

 

 BIZARRE !

Sur la colline au dessus de la baie de Oistin aux Antilles, on peut apercevoir un caveau vide depuis bientôt 200 ans. Il est toujours en parfait état mais reste vide pour la simple raison que tout cercueil déposé là se trouve aussitôt déplacé, retourné et mis dans les positions les plus étranges. Les faits sont relativement simples parce que décrits par de nombreux témoins et par des magistrats ayant l'habitude de faire des rapports méticuleux et précis. Tout se trouve encore dans les archives britanniques, tant à l'île de la Barbade qu'à Londres, y compris des mensurations, des croquis et des déclarations faites sous serment. Beaucoup moins simples sont les explications possibles. Tremblements de terre ? Il y en a eu certes, mais peu importants et qui de toute façon, n’ont aucun effet sur les autres caveaux de ce cimetière. Inondations ? Le cimetière est sur une hauteur et là, encore, les autres caveaux sont intacts. On attend toujours une explication puisque, en ce qui concerne les faits, ils sont considérés comme certains et indiscutables.

 

 

Ce caveau date de la première moitié du XVIII e siècle. Comme les autres caveaux de l'époque en ce même cimetière, il fut construit en partie en sous sol, dans une excavation de la roche, et pour les deux tiers bâti en murs de pierre, avec une grande dalle servant de voûte et une porte formée d'une lourde pierre taillée, cimentée et scellée après chaque enterrement. Il fut érigé par une famille du nom d'Elliot, décédée en 1724. La première personne à y prendre place avec certitude fut une dame Thomasina Goddard, le 31 juillet 1807.

On ignore pourquoi Mme Goddard fût enterrée dans ce caveau où même si la famille Elliot existait toujours à cet époque. On ne sait pas, non plus, comment le caveau passa ensuite à la famille Chase. Toujours est il que, le 22 février 1808, une fillette, Mary Ann Maria Chase, fille de l’honorable Thomas Chase, y fut à son tour enterrée.

Le caveau fut ouvert de nouveau le 6 juillet 1812, pour recevoir la dépouille de Dorcas Chase, soeur aînée de Mary Ann. Les deux autres cercueils étaient bien à leur place. Un mois après, le 9 août 1812, Thomas Chase, décédé fut conduit au caveau. C'est alors qu'on découvrit que les cercueils des deux soeurs avaient été non seulement déplacés, mais apparemment bousculés et même lancés d'un coté à l'autre du caveau. Celui de Mary Ann était dans le coin opposé, debout dans un angle. La famille émue demanda des explications que personne ne put fournir. Tout fut remis en ordre et, comme chaque fois, le caveau refermé et scellé. Peu à peu, on oublia l'incident qui pouvait être mis sur le compte des personnes employées au cimetière.

Quatre années passèrent et un garçon, Samuel Brewster Ames Chase, mourut à son tour. Le 25 novembre 1816, on fit ouvrir le caveau, cette fois en présence de membres de la famille. Tous les cercueils, excepté celui de la première occupante Mme Goddard, étaient en vrac, disposés en tout sens ! Deux mois plus tard, le caveau fut ouvert pour un autre Brewster qui avait été tué au cours d'une rixe. Cette fois, tous les cercueils étaient en tas, comme des quilles renversées ! Enfin le 17 juillet 1819, Mme Thomasina Clarke fut conduite au cimetière. Encore une fois, tous les cercueils étaient bouleversés.

Lord Combermere, gouverneur de l'île, ses aides de camps, les représentants de la justice et une foule nombreuse étaient venus assister aux obsèques. Lord Combermere prit le commandement des opérations. Il fit d'abord examiner le caveau par des architectes. Tout accès y était impossible autrement que par la porte, dont le ciment et les sceaux n'avaient pas été touchés. Le gouverneur fit remettre les cercueils en ordre, puis il fit étaler du sable sur le sol du caveau et assista lui même à la fermeture et à la mise des nouveaux scellés. Tous les cercueils furent certifiés en bon état, sauf celui de Mme Goddard, vermoulu, qui fut déposé dans un coin. Des plans et croquis de l'emplacement précis des autres cercueils furent faits avant la fermeture du caveau.

Huit mois après, des passants parlèrent de bruits sourds entendus dans le cimetière. Sans hésiter, Lord Combermere convoqua les autorités religieuses, les représentants de l'armée, les architectes avec leurs croquis, les maçons et, le 18 avril 1820, il fit ouvrir le caveau en présence de la famille Chase. A l'intérieur, toutes les marques, les sceaux apposés un peu partout étaient intacts. Sur le sable fin, il n'y avait pas la moindre trace de pas, d'objet traîné, rien ... Mais tous les cercueils étaient en tas les uns sur les autres, certains, la tête en bas, appuyés contre le mur !

Ils ont abandonné le caveau et transporté les cercueils ailleurs...

Que penser ? Si vraiment une expertise des scellés fut constatée chaque fois et que seule l'ouverture principale permettait l'entrée dans le lieu, il est évident que cela laisse sceptique... Ceux qui doutent penseront  que la première famille (Elliot ou Goddard) voulut venger la profanation d'un endroit qu'il considérait comme ancestral ? Dans ces cas, comment les vandales sont-ils entrés et surtout comment ont-ils pu se déplacer sans laisser de traces ?

En fait, il faudrait constater de visu pour les rationnels dont je fais partie car il est bien difficile d'émettre une opinion au vue de document. Beaucoup de récits semblables restent non élucidés, ce qui donne tout l'attrait aux amateurs de mystères, même s'ils sont incrédules quant à la véracité des faits rapportés. J'espère en tous cas comme vous que ce témoignage est l'oeuvre de gens respectueux de la véritable information.

 
 
 
 
 
 
 
Le Cimetière d'HIGHGATE
 
 
Depuis l'époque Victorienne s'étend à perte de vue, sur la colline d'Hampstead Hill au nord de Londres, un des plus beau et troublant cimetière d'Europe. Véritable nécropole, celui-ci est sillonné d'allées bordées de nombreux tombeaux baroques et gothiques ainsi que d'une avenue égyptienne. Dans d'autres endroits, les cercueils sont posés à même le sol des caveaux. De toute part, on rivalise de beauté et de romantisme dans le choix des styles des pierres tombales et des monuments funéraires. L'opulente végétation laissée à l'état sauvage ne fait qu'ajouter au charme de l'endroit. Le lieu le plus oppressant et le plus sombre de cette véritable ville, est certainement l'avenue réservée aux excommuniés, parricides et assassins en tout genre. 
 
 highgate
 
La légende affirme qu'au XVIII° siècle, un cercueil provenant de Turquie et contenant le corps d'un vampire aurait été entreposé dans une chapelle située à Highgate, par la suite on l'y aurait inhumé. Mais c'est certainement Bram Stoker qui a fait passer ce cimetière dans l'immortalité. Etant membre de la Golden Dawn et ayant été initié à leurs rites magiques, il a du être marqué par ceux-ci et n'était plus profane quant à l'histoire des Immortels. Bram Stoker a installé le Comte Dracula à Carfax qui est situé à Hampstead Hill, c'est aussi dans ce cimetière qu'il fait se reposer Lucie Westenra. A la même époque, il se lia d'amitié avec le peintre et poète Dante Gabriel Rossetti, celui-ci était fou de douleur depuis la mort de son épouse Elizabeth Sidal, celle-ci étant décédée sept ans auparavant d'une overdose de laudanum. Ce serait sur le conseil de Stoker que Rossetti se rendit à Highgate et fractura la tombe où reposait son épouse. Il eut la surprise de découvrir la jeune femme allongée et intacte avec toutes les apparences de la vie, le rose aux joues, les cheveux brillants, comme si elle venait d'être déposée dans cette sépulture. Depuis, pour les habitants du village proche, Highgate a tout d'une ville vampire. Les apparitions y seraient très fréquentes.
 
En 1970 une entité serait apparue entre les tombes à plusieurs reprises effrayant la population. Deux jeunes filles qui rentraient chez elle et suivaient un raccourci par le cimetière furent poursuivies par une ombre noire et l'une d'elle resta souffrante et subit de nombreuses crises de somnanbulisme qui pendant des années l'attirèrent vers un des caveaux du cimetière. L'affaire s'intensifia lorsque l'on découvrit des dizaines de cadavres d'animaux vidés de leur sang.

Les médias furent prévenus par un membre de la British Occult Society appelé David Farrant, à ceux-ci se joignit le Révérend Lord Manchester qui exécuta une séance d'exorcisme à l'intérieur du caveau suspect.

Précisions Webmaster heresie.com : ( Dans ce caveau on y découvrit un corps ne semblant ni mort, ni vivant. Manchester voulut le transpercer avec un pieu mais sous peine de se mettre en faute vis à vis de la loi, il se contenta de disperser des sacs d'ail et de placer une croix sur le couvercle du cercueil. Peu de temps ensuite, des ouvriers cimentèrent l'entrée du tombeau mais l'affaire ne s'arreta pas là... En 1974, le coeur du quartier de Highgate proche du cimetière fut la proie de phénomènes étranges. Une demeure de style gothique, située au carrefour de Crescent road et de l'avenue Road (aujourd'hui détruite) était reputée depuis bien des années hantée. Manschester procéda a des fouilles minutieuses et découvrit dans la cave le cercueil qu'ils avaient muré quatre ans plus tôt. Manchester et ses complices otèrent le couvercle et plantèrent un pieu dans le corps, puis y mirent le feu. L'affaire était donc terminée mais en 1978, la police appréhenda plusieurs personnes qui avaient pénétré dans le cimetière d'Highgate et d'avoir forcé le caveau du vampire.)

Malgré l'affirmation de ce dernier qui dit avoir tué le vampire, le mystère reste entier, d'autres témoignages attestent que le Prince de la Nuit reposerait toujours à Highgate.

Depuis, le cimetière est devenu un lieu de réunion pour les cérémonies nocturnes de magie noire, des adeptes tentent d'invoquer leur Maître, des tombeaux sont profanés, des cadavres sont arrachés des cercueils et les autorités ont décidés de fermer les grilles de la partie nord qui peut malgré tout être visitée en compagnie d'un guide.

 
 
 
 
extra terrestre1

 

     OVNI, UFO, PAN ?

 

L'acronyme OVNI (Objet Volant Non Identifié) est la traduction du terme anglais UFO (Unidentified Flying Object). 


D'après  les conclusions d'enquête résultant des témoignages recueillis, ce terme est inapproprié. Les observations décrivent souvent un phénomène connu ou inconnu, généralement lumineux, mais dépourvu de preuve signalant la présence d'un objet matérialisé.
L’utilisation du terme général PAN (Phénomène Aérospatial Non identifié) est donc plus appropriée

Le 22 mars 2007 le GEIPAN a ouvert ses dossiers sur internet, autorisant ainsi l'accès aux archives mystérieuses...

Le GEIPAN doit pouvoir répondre aux interrogations de la population face aux Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés (Pan).

Témoin de faits étranges, pas d'affolement, notez le plus d'indices possibles attestant du phénomène :

  • la date, l’heure précise et la durée de l'observation,
  • la position du phénomène dans le paysage,
  • les formes, dimensions, couleurs, mouvements,
  • la présence ou l'absence de bruit,
  • tout autre élément qui peut vous paraître intéressant.
  • l'identité d'autres témoins

Eviter de détruire les traces apparentes et de perturber la zone, en cas d'indices visibles, car aucune analyse significative ne pourrait être réalisée. Avertir la gendarmerie la plus proche du site qui transmettra un PV aux autorités requises.

 

Faut-il croire à certaines manifestations étranges ?

 

 

Regarde bien :

Et ICI :

Source photos : fluxmachine.tumblr.

Personellement mon opinion est faite depuis très longtemps mais je me bornerai juste à t'alerter sur le charlatanisme omni présent qui entoure la croyance de personnes parfois beaucoup trop crédules à ce sujet. Mon propos n'est pas de convaincre mais d'alerter car, hormis le fait que tu peux être escroqué, te laisser convaincre d'arrêter un traitement médical peut s'avérer dangereux, sinon fatal, dans certaines circonstances. La foi est légitime et peut aider à surmonter de dures épreuves mais la croyance dans divers domaines occultes, spirituels, mystiques ou fanatiques peut conduire à trouver dans l'extraordinaire et le fantastique une exhaltation propice à se laisser subjuguer par des gens mal intentionnés.

Aiguail7

rare-photo-13

1930- Sanglier destrier pour futur cavalier

Avis clients de aiguail71poet.com

 

silhouette fantomatique 1 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.ms-voynich.com/album/index.html

 


Page précédente Page suivante