23 avril 2018
Bonne fête Georges

Site mis à jour le
22 avril 2018

Plan du site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dynasties

Créée en 2008 Mise à jour le 29 mars 2018

 

 

L'EGYPTE DES FEMMES

 

 

Statue de la reine Cléopâtre VII, seconde moitié du Ier siècle avant J.-C. Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg. 

Statue de la reine Cléopâtre VII, seconde moitié du Ier siècle avant J.-C.

Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.

 

Cléopâtre fut le dernier pharaon d'Egypte. Reine à 17 ans, elle utilisa ses charmes et son influence pour préserver son pays de l'invasion romaine. Elle séduisit Jules César, lui donna un fils et après l'assassinat de César par Brutus, rentra en Egypte. Devenue la maîtresse d'Antoine, adversaire d'Octave, elle se donna la mort en apprenant la mort de son amant, qui signifiait le débarquement romain et la fin de l'Egypte pharaonique.

 

Portail de l’Égypte antique

Les Femmes Souveraines

 

  • Shesh Ire (dynastie zéro)
  • Herneith (1re dynastie, régente)
  • Merneith, reine de -2914 à -2900.
  • Nimaethap
  • Iâhhotep (17e dynastie)
  • Ahmès-Néfertary (régente, 18e dynastie)
  • Khentkaues (5e dynastie)
  • Nitocris, pharaon de -2152 à -2150.
  • Néférousobek, pharaon de -1790 à -1780.
  • Hatchepsout, pharaon de -1479 / -1478 à -1458 / -1457.
  • Ânkh-Khéperourê, pharaon de -1338 à -1336 / -1335.               
  • Taousert, pharaon de -1188 à -1186.
  • Bérénice Ire
  • Arsinoé Ire
  • Arsinoé II
  • Bérénice II
  • Arsinoé III
  • Cléopâtre Ire
  • Cléopâtre II
  • Cléopâtre III
  • Cléopâtre IV
  • Bérénice III
  • Cléopâtre V
  • Cléopâtre VI
  • Bérénice IV
  • Cléopâtre VII (v. -69- -30), reine de -51 à -30.
  • Arsinoé IV

                                                                                                                                                                    Hatchepsout ci-dessus

19ème et 20ème dynastie

Image illustrative de l'article Ramsès II
Ramsès 1295-1294
Ramsès III 1180-1150
Ramsès IV 1150-1145
Ramsès V 1145-1142

Ramsès VI 1142-1135
Ramsès VII 1135-1130
Ramsès VIII 1130-1125
Ramsès IX 1125-1105
Ramsès X 1105-1100

Ramsès XI 1100-1070
                                                         

Séthi 1294-1280
Ramsès II 1280-1215
Mineptah 1215-1200
Amenmes 1205-1200
Séthi II 1200-1195
Siptah 1195-1189
Taousert 1189-1185
Sethnakht 1185-1180

 

RAMSES et NEFERTARI

 

     

Gauche : Ramsès représenté sous la forme d'un prince orné de l'uræus royal symbole de sa destinée - Musée du Louvre

Centre : Stèle représentant Séthi Ier suivi de son fils, le prince héritier Ramsès II- Institut oriental de Chicago

Droite : Ramsès II, Abou Simbel

Portail de l’Égypte antique

18ème dynastie

Ahmès Ahmosis 1540-1530
Amenhotep Aménophis 1530-1500
Thoutmès Thoutmôsis 1500-1495 Thoutmôsis II 1495-1480
Hatchepsout 1480-1460

Thoutmôsis III 1460-1400
Aménophis II 1400-1390

Thoutmôsis IV 1390-1350
Aménophis III 1350-1340
Akhénaton Aménophis IV 1340-1335
Semenkharê 1335-1325
Toutankhamon 1325-1320
HormhebAÿ 1320-1295

 

      Buste de Néfertiti, vers 1340 avant J.-C., exposé au musée de Berlin

Gauche : Masque funéraire de Toutânkhamon, l’un des pharaons les plus célèbres de la XVIIIe dynastie égyptienne. 

Centre : Statue de Nebsen et Nebet-Ta, XVIIIe dynastie.

Droite : Buste de Néfertiti, vers 1340 avant J.-C., exposé au musée de Berlin

NERFERTITI épouse de AKHENATON un des rois de la 18ème dynastie

Portail de l’Égypte antique

4ème à la 6ème dynastie


SNÉFROU (Dahchour sud) PEPI I (Saqqara)
NEFEREFRĒa (Abou Sir) CHEPSÉSKAF (Saqqara)
NYOUSERRĒa (Abou Sir) MERENRĒa (Saqqara)
SNÉFROU (Dahchour nord) OUSERKAF (Saqqara)
MENKAOUHOR (Saqqara) PEPI II (Saqqara)
KHÉOPS (Giza) SAHOUREa (Abou Sir)
MENKAOUHOR (Saqqara) NEFERKARĒa (Saqqara)
DJEDKARĒa ISESI (Saqqara) NEFERIRKARĒa (AbouSir)
DIDOUFRI (Abou Raouach)
OUNAS (Saqqara)
KHÉFREN (Giza)
TETI (Saqqara)
MYKÉRINUS (Giza)

 

     

Droite : Statue de Pépi Ier conservée au musée de Brooklyn à New York

Centre : Le vizir Kagemni assistant au défilé des offrandes - relief peint de son mastaba de Saqqarah

Gauche : Relief représentant Hirkhouf à l'entrée de sa tombe à Qubbet el-Hawa - Assouan

Portail de l’Égypte antique

5ème dynastie

     

Droite : Tête d'une statue royale restée anonyme trouvée à Abousir - Ve dynastie - Ägyptisches MuseumBerlin

Centre : Niouserrê, Brooklin Museum

Gauche : Sahourê, Metropolitan Museum

Portail de l’Égypte antique

 

NERFERTARI épouse du pharaon ramsès II, 19ème dynastie

Portail de l’Égypte antique

3ème et 4ème dynastie

Senakht ?-2620
Djoser 2620-2605
Sékhemkhet 2605-2600
Khâba ?
Neferkharê 2600-2595
Houni 2595-2573


4ème dynastie
Snéfrou 2573-2550
Khéops 2550-2525
Djédefrê 2525-2518
Khéphren 2518-2495
Mykérinos 2485-2450

 

Portail de l’Égypte antique

2ème dynastie 2890-?


Hotep Hotepsekhemoui ?
Noubnéfer Nebrê ?
Nineter
?
Ouneg ?
Senedj -?
Peribsen -?
Senkhemib ?
Khâsekhmem ?-2650
Khasekhemoui

     

Gauche : Statuette de Ninetjer    Centre : Statuette au nom d'Hotepsekhemoui    Droite : Stèle de Nebrê

Portail de l’Égypte antique

1ère dynastie


Ménès Narmer ?-3100
Aha 3100-3070
Djer 3070-3025
Khasti Ouadji 3025-3020
Den 3020-2970
Merpébia Adjin 2970-?
Sémepsès Semerkhet ?-2920
Kaâ 2920-2890

 

Nékao II (ou Néchao II, ou Ouhemibrê-Nékaou II), est un pharaon de la XXVIe dynastie, régnant de -610 à -595.

Fils de Psammétique Ier, il fait avec succès la guerre contre Josias, roi des Juifs, qu'il bat à la bataille de Megiddo en -609.

Il parvient ensuite, à étendre ses conquêtes jusqu'à l'Euphrate mais la défaite que lui inflige Nabuchodonosor à Karkemish en -605 l'oblige à abandonner ses possessions asiatiques.

Résultat de recherche d'images pour

NABUCHODONOSOR 1er

Il se tourne  alors vers le développement du commerce à la fois en Méditerranée et avec l'Afrique orientale et le pays de Pount. Il entreprend le creusement d'un canal destiné à relier le Nil à la Mer Rouge.

 Portail de l’Égypte antique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cléopâtre se donnant la mort de Claude Vignon

PESESHET

Certainement la plus ancienne femme médecin et physicienne dans l’histoire de l’humanité.

Des fouilles archéologiques ont révélé que durant l’Ancien Empire égyptien, durant la période - 3 000 à - 2 263, il existait un ordre de femmes médecins en Afrique noire que Peseshet dirigeait. Il existait, déjà, une égalité hommes/femmes dans les compétences et les métiers. Les salaires ne présentaient pas de différence. Peseshet devait professer vers -2 700 et est la première femme connue aujoutd'hui à avoir eu un statut professionnel aussi important.

femme Médecin égyptienne   Femme médecin égyptienne

Le Professeur Selim Hassan a publié, dès 1930, le texte de la stèle de Peseshet qu’il a découvert dans une tombe de l’Ancien Empire nommée "Excavations de Guizèh I". Ce texte, une fois traduit, présenta Peseshet par "Superviseuse des docteurs" ou "chef des docteurs ".

NOTE :

Le mot "imyt-r" traduit par "superviseuse" indique bien qu’il s’agit ici de la gente féminine. Mais aussi le mot "swnw" (sounou) à savoir "docteur" est noté dans ce texte avec le symbole grammatical "t" pour marquer le féminin, ce qui prouve de Peseshet était une femme docteur et aussi la directrice des femmes, elles-mêmes "docteurs" ou disons "doctoresses". On retrouve ce mot « Swnw » dans l’appellation des oculistes, « Swnw irty per-aa » , à savoir les physiciens ou médecins des yeux de la « grande maison » ("Per aa", appellation africaine de l’Egypte ayant donné le nom pharaon).

Puisque le mot "swnw", à savoir aussi "physicien", a été utilisé, c’est qu’il était bien question de médecine. Ce mot indique aussi qu’il s’agissait aussi d’une femme physicienne. Mais Peseshet a aussi un autre titre qui est "imyt-r hm (wt)-ka", ce qui prouve que c’était une femme qui était aussi "directrice des prêtresses". Elle s’occupait donc des funérailles de personnes privées.

(source la médecine en Egypte ancienne, wikipedia, Jean François Champollion.)

En Afrique noire de la période pharaonique, la médecine occupait une place importante. A ce titre, le poète Homère a noté dans l’Odyssée (- 800) « En Égypte, les hommes sont plus qualifiés en médecine que tous les autres hommes » et « l

"Les Égyptiens avaient dans le domaine de la médecine davantage de compétence qu’en tout autre art". Homère

  • Les tous premiers médecins de l’histoire humaine étaient tous africains.
  • " Hesyre " était le " chef des dentistes et des médecins " du roi Djéser au XXVIIème siècle avant l’ère chrétienne.
  • Le plus célèbre médecin de tous les temps fut " Imhotep ". Haut fonctionnaire, Djati (1er Ministre) du roi Djoser, administrateur, théologien, écrivain, médecin, architecte et astronome, Imhotep (2700 - 2670 avant l’ère chrétienne) était le fils de Kanefer, lui-même architecte de profession.

 

 

 

 

 

 


Page précédente Page suivante