23 octobre 2017
Bonne fête Jean de Capistran

Site mis à jour le
22 octobre 2017

Plan du site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SCOOPS en vrac

 Le boson de Higgs-La navette DISCOVERY-GOCE est dans l'espace-Baromètre plaintes Internet-Téorem- Loi Création NET, Loi HADOPI, Taser x26, Mesta 3000, virus espion FBI,


Darmanin : Entre politique et andouillette « ça...par lezapping

 

Beaucoup d'images et de Mots sont des liens, cliquer dessus ! Page en perpétuelle évolution !

VIRUS ESPION des Internautes

Le FBI reconnaît l'existence de son logiciel espion "Magic Lantern". Depuis plusieurs semaines, circulait une rumeur à propos d'un virus-espion appelé Magic Lantern qui aurait été développé par le FBI afin de récupérer tous les mots de passe des internautes. L'agence fédérale FBI vient de reconnaître l'existence d'un tel projet.
Paul Bresson, porte-parole du FBI a en effet déclaré à l'agence Reuters : "Magic Lantern est bien un projet établi" , mais il a ajouté ne pas pouvoir donner plus de détails car : "on n'en est encore qu'au stade de projet".
Les sociétés éditrices de logiciels antivirus n'ont pas précisé si elles considèreraient ce virus comme tel, ou si elles le laisseraient passer.

RADAR MESTA 3000

Installé le 7 mai dernier à Lyon, dans le 7e arrondissement, il ne prend que des clichés pour l'heure, en attendant une mise en service effective dans la semaine. Sanction : amende de 135 euros assortie et retrait de quatre points sur le permis de conduire.

La mise en place de 150 radars de feux rouges est prévue avant la fin du premier trimestre 2010, selon Michèle Merli, déléguée interministérielle à la sécurité routière. Mesta 3000 est fabriqué par Sagem. Il prend deux photos au passage du véhicule. La 1ère au moment où les roues atteignent le niveau d'un feu tricolore s'il est en rouge et une seconde, deux mètres plus loin, si la voiture ne s'est pas arrêtée. La plaque minéralogique arrière du contrevenant est apparente sur ce dernier cliché. La détection des véhicules s'effectue grâce à des capteurs installés sous la chaussée.

 

TASER X26

Vendeur exclusif d’un pistolet révolutionnaire, la société Taser a remporté un gros marché juteux avec le gouvernement français. Depuis quelques mois, le Taser X26 était à l’essai en France et maintenant Michèle Alliot-Marie veut généraliser son utilisation par la police et l'étendre aux polices municipales.
Son originalité : le dernier né des armes dites non-létales projette une violente décharge électrique paralysante. Nouvelle gégène ou pistolet du futur ?
Sorte de gros pistolet en plastique jaune et noir, le lanceur projette deux aiguilles de 5 cm de long reliées à des fils libérant une décharge électrique de 50 000 volts au contact d’une cible placée à moins de six mètres. Le corps de la victime est parcouru pendant cinq secondes par près de 80 ondes électriques d’1,5 milliampères. Autant dire que l’effet est immédiat. Les informations transmises entre le cerveau et les membres sont instantanément bloquées. La personne touchée perd le contrôle de son corps et s’écroule comme un pantin dont on aurait soudainement coupé les fils...

 

Le texte de loi complémentaire à l'Hadopi a été présenté en Conseil des ministres mercredi 24 juin 2009. Michèle Alliot-Marie, nouvelle garde des Sceaux, s'est chargée de cette mission, alors que Frédéric Mitterrand a participé à la réalisation du texte, au ministère de la Culture.

Ce projet contient cinq articles. Il prétend compléter l'action préventive de l'Hadopi  par un dispositif pénal dissuasif qui tient compte de la censure du Conseil constitutionnel : « Il permet à la justice de recourir à des procédures simplifiées pour prononcer des sanctions contre les auteurs de téléchargements illicites. Un traitement rapide et efficace du contentieux sera ainsi assuré par la voie d'ordonnances pénales et devant le tribunal correctionnel siégeant à juge unique », indique le compte rendu du Conseil des ministres. Ce sont  des amendes qui reflèteront   les ordonnances pénalesen sanctionnant leurs activités illicites.

Le projet de loi doit être examiné au Parlement avant la fin du mois de juillet.

Les sénateurs ont adopté, ce matin 14 mai 2009, le projet destiné à lutter contre le téléchargement illicite sans en modifier le texte. Le Parlement a donc statué pour son adoption... par 189 pour, 14 contre. 109 élus du groupe socialiste n'ont pas pris part au vote.

Seul le Conseil constitutionnel peut désormais revenir sur cette décision.  La nouvelle réglementation européenne n'a donc pas pesé pour faire barrage à ce projet du gouvernement français. Les députés européens ont conçu un amendement dans le cadre d'une loi sur les télécoms garantissant que les droits fondamentaux des internautes ne peuvent être restreints « sans décision préalable des autorités judiciaires ». On pouvait penser que cette disposition serait en contradiction avec le projet de loi français qui confie à une autorité administrative la décision de couper l'accès Internet aux "pirates". Viviane Reding, la commissaire européenne a indiqué (citée par l'AFP) qu'elle ne voyait dans la loi française «aucune indication quant à des violations du droit communautaire européen [...]  et rien légalement dans l'amendement 138 qui pourrait modifier cette situation ».

N'importe quel "pirate"  sait déjà comment contourner cette loi. Spoof l'adresse Mac de ton ordi et non pas ta LiveBOX alors l'association via le bouton ne sera pas nécessaire car ta box me prendra pour ton ordi déjà associé car au cas où tu ne le saurais pas cette association n'est en fait qu'un simple filtrage mac. Je ne vois pas en quoi le FAI me rejetterai puisque c'est la livebox qui se connecte aux serveurs orange pas mon pc.
Clé WEP cassée + @Mac de ton pc spoofée = livebox en libre service ( Un administrateur Réseau)


Par contre, il va falloir payer un logiciel mouchard pour se justifier de fausses accusations. La France se rapproche de l'état de la Chine ! Obligé de payer un logiciel espion pour affirmer son innocence ! Encore une pompe à fric !
Sans compter le ralentissement  des téléchargements (lié au cryptage des données) et celui du PC lié au logiciel et sa consommation sur la RAM. Sous prétexte de protection, ce sont encore les innocents qui sont taxés !

 02 juin 2009 La MAGOUILLE HADOPI commence :

La loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) impose déjà aux opérateurs de conserver les « logs » de connexion. Même chose avec la loi sur la sécurité quotidienne du 15 novembre 2001 [à l'article 29, NDLR]. Cela représente plusieurs dizaines de teraoctets de données à stocker et cela a un coût. Puisqu'ils allaient devoir dépenser de l'argent pour aider l'Etat, les FAI ont voulu se faire dédommager. Mais comme l'Etat n'a pas les fonds, il a accordé aux FAI l'autorisation d'exploiter les données qu'ils les a obligés à conserver.

Avec Hadopi, ce sera la même chose : les FAI vont dépenser de l'argent pour contribuer à la lutte contre le piratage. Du coup, en échange, on va les autoriser à utiliser les données dans un but commercial en allant plus loin dans le ciblage comportemental.

Si on voulait faire respecter la loi Informatique et Libertés, il faudrait 5 000 fonctionnaires supplémentaires à la Cnil, et pas cinquante ! Or, aucun budget conséquent n'a été dégagé pour assurer cette mission.

Les députés socialistes ont saisi aujourd'hui le Conseil constitutionnel à propos de la loi Création et Internet, adoptée le 12 mai dernier par l'Assemblée nationale, et le lendemain par le Sénat. Les députés communistes et verts se sont associés à cette saisine.

Dans l'exposé des motifs de leur recours, les députés socialistes estiment que le dispositif prévu « est aisément contournable, contre-productif, inapplicable et coûteux ».

LOI ANTI PIRATAGE    09/04/2009... Le texte doit revenir devant les députés ce mercredi 29 avril 2009, après la séance des questions au gouvernement, soit à partir de 16 heures.

Voilà qui tombe mal pour les défenseurs de la loi Création et Internet. Les eurodéputés de la commission Industrie ont adopté, mardi 21 avril 2009, un amendement dans le cadre du paquet télecoms, selon lequel « aucune restriction ne peut être imposée aux droits et libertés fondamentaux des utilisateurs finaux sans décision préalable des autorités judiciaires ». Le texte, qui reprend en substance l'amendement 138 déposé, notamment, par le Français Guy Bono, a été adopté par quarante voix contre quatre et deux abstentions.

A une écrasante majorité, le parlement européen valide un texte qui prend le contre-pied de la loi française, Création et Internet. Destinée à lutter contre le téléchargement illégal, celle-ci confie l'application de la riposte graduée à une autorité administrative, l'Hadopi (Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet). Tel que le texte le prévoit, elle pourrait demander aux fournisseurs d'accès à Internet de couper la connexion d'un internaute pris en flagrant délit de piratage, sans avoir à saisir la justice. Dans un communiqué de presse publié le 21 avril au soir, le parlement européen enfonce le clou : « l'accès à Internet d'un utilisateur ne peut être restreint sans avoir au préalable été décidé par une autorité judiciaire ».

 

Paquet télécoms contre loi Hadopi

Le vote de mardi est « un signal » aux Etats membres « sur la volonté du Parlement que soit pris en compte notre message, déclare à l'AFP l'un des rapporteurs du paquet télécoms, la socialiste Catherine Trautmann. Le Parlement ne fermera pas la porte à une discussion mais aura une position ferme et exigeante. »

Cela ne signifie pas pour autant une remise en question de la loi Création et Internet. D'une part, celle-ci doit être examinée de nouveau devant l'Assemblée nationale française le 29 avril prochain. D'autre part, le parlement européen a déjà une première fois adopté l'amendement déposé par Guy Bono le 24 septembre 2008, avant que celui-ci ne soit rejeté par le Conseil de l'Union. Cet organe, qui regroupe les ministres des gouvernements des Etats membres, est le seul à avoir un pouvoir de décision au niveau législatif. Autrement dit, à décider de l'application d'un texte.

Aujourd'hui, parlementaires européens et gouvernement français se trouvent dans un imbroglio politique. Les deux parties faisant pression sur le Conseil. Guy Bono avertit : « Si le gouvernement français veut un accord sur le paquet télécoms, il doit renoncer au nom de l'intérêt général européen aux dispositions liberticides du projet de loi Hadopi ! »
Quant à Daniel Cohn-Bendit, l'un des eurodéputés à l'origine de l'amendement 138, il accuse le gouvernement de François Fillon. « C'est le chantage de la France qui dit que tout le paquet sautera si on ne cède pas au caprice du prince. » Dénouement attendu côté français à la fin du mois.

Source 01.net

C'est pathétique de voir ce genre d'évènement venant du parti même de sarko, dont les députés doivent absolument aller voter pour un texte anticonstitutionnel (hadopi, qu'ils soient d'accord ou non avec son contenu dixit copé), se faire gauler pour non respect des droits d'auteurs. Pourquoi ne pas  leurs couper et téléphone et internet. L'UMP paye avant le pénal 30 000 euro, est-ce bien normal ? Bizarrement on n'a pas entendu Copé et Albanel sur le sujet, ni même Sarkoléon est-ce bien poli...tique ?

 

Une affaire bien embarrassante pour le parti à l'origine du projet de loi antipiratage.

MGMT contre UMP

En janvier dernier, l'UMP avait utilisé un des titres de MGMT, Kids,à l'occasion de meetings et la chanson a également été diffusée sur le site Web du parti et sur Dailymotion, en fond sonore de deux de ses vidéos. Si l'UMP avait bien payé la Sacem pour la diffusion de la chanson pendant les meetings, il avait omis de rétribuer ses ayants droit pour son utilisation sur Internet.

Un accord à l'amiable avec MGMT aurait été conclu. Le groupe de rock passerait l'éponge sur le piratage d'une de ses chansons par le parti présidentiel. Selon une information révélée ce matin par France Info, l'UMP devrait verser 30 000 euros de dommages et intérêts au groupe américain et 2 500 euros au titre des frais d'huissiers et d'avocats.  Il aura fallu plus de deux mois de négociations pour parvenir à cet accord, bien plus favorable à MGMT que l'euro symbolique initialement proposé au groupe par Blue Advertainment, l'agence de communication de l'UMP cofondée par... Luc Besson.

 

300 000 euros d'amende au pénal

Selon France Info, MGMT ne compte pas encaisser les 30 000 euros. Ils seront bloqués sur un compte de la caisse des règlements pécuniaires des avocats (Carpa), « en attendant que le groupe choisisse un organisme de protection du droit moral, syndicat ou association pour en bénéficier ». Le groupe indépendant était en droit de poursuivre l'UMP au pénal pour contrefaçon, le parti aurait alors encouru trois ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende.

Téorem est né ! C'est un portable sécurisé, fabriqué par le groupe Thales à Cholet, qui permettra aux états-majors militaires et aux cabinets ministériels français de téléphoner en mode « secret défense ». D'après Pierre-Jean Nicol, chargé du projet au sein du groupe spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et les technologies de l'information :

« Cet appareil, qui permet d'échanger les plus grands secrets d'Etat, est le futur portable de Nicolas Sarkozy ».

 « Si un téléphone venait à être perdu par son utilisateur, l'appareil serait banni du réseau, pour éviter toute intrusion étrangère dans le système », précise Pierre-Jean Nicol.

« A l'heure actuelle, seuls deux Etats au monde ont réussi à développer un tel produit : les Etats-Unis avec la firme General Dynamics, et la France avec Thales », a-t-il expliqué à Reuters.

 

14 100 terminaux de ce téléphone cryptographique pour réseau étatique et militaire (Téorem) ont été commandés le 13 mars par le ministère de la Défense. Ils seront livrés en 2010.  Une centaine d'ingénieurs étudie ce projet depuis deux ans. En juin 2007, le Secrétariat général de la défense nationale (SGDN) avait envoyé une « note de rappel » à l'ensemble des ministères pour les « mettre en garde contre les risques d'interception des communications» des actuels téléphones portables. Cette mise en garde est « toujours en vigueur», a précisé vendredi à Reuters le SGDN, instance de coordination interministérielle en matière de sécurité et défense nationale.

 

25/03/2009 - Laurent FABIUS (PS) trouve Nicolas SARKOZY  "extrêmement arrogant" suite à son discours  à Saint-Quentin (Aisne). Ses résultats sont "lamentables", des "moi je" et des " je ne fais pas d'erreurs" puis un "tout va bien" alors que la ville est cernée par les forces de l'ordre et que les résultats économiques sont très médiocres, les résultats sociaux sont très médiocres, les résultats financiers épouvantables, les résultats en matière de sécurité lamentables", a-t-il poursuivi sur i-Télé.

Il a accusé Nicolas Sarkozy de défendre "les privilégiés". "C'est vraiment le fond de sa politique". Il n'a qu'à "légiférer puisque les intéressés ne comprennent pas" et "s'en mettent plein les poches" a-t-il ajouté.

 

INTERNET et la TELEPHONIE

On se souvient que 65 600 plaintes reçues sur les six derniers mois de 2007, concernaient aussi la téléphonie et Internet qui étaient alors en tête de ce palmarès noir avec 28,1 % des revendications, devant les produits non-alimentaires (23,5 %) et les services à domicile (11,9 %). Le e-commerce avait généré 32,6 % des problèmes liés à la vente de produits de grande consommation.

Au ministère de l'Economie et des Finances, le secrétaire d'Etat chargé de la Consommation, Luc Chatel, avait alors annoncé en février la publication tous les six mois d'un BAROMETRE des plaintes des consommateurs, basé sur les réclamations qui parviennent à la DGCCRF. Soit les plaintes pour des faits précis, impliquant une société précise, pas une simple récrimination non étayée.

 


Parlement européen : Le Pen persiste sur les chambres à gaz

Suite à une polémique au Parlement européen sur la possibilité qu'il en préside la prochaine session inaugurale, Jean-Marie Le Pen a réaffirmé mercredi 25 mars 2009 les propos pour lesquels il a déjà été condamné en France :
"Je me suis borné à dire que les chambres à gaz étaient un détail de l'Histoire de la guerre mondiale, ce qui est une évidence", a-t-il déclaré au Parlement européen, sous les tollés des participants de l'hémicycle
Quand le président du groupe socialiste Martin Schulz l'a  qualifié mardi de "vieux fasciste" et de "négationniste de l'Holocauste",M. Le Pen a estimé qu'il avait été victime "d'accusations diffamatoires"

 
 

Le boson de Higgs

{C}{C}{C}{C}{C}

{C}{C}{C}{C}{C}

L'accélérateur de particules du Cern (LHC) à l'arrêt jusqu'en 2010, les américains ont le champ libre !

Mis en service en septembre 2008, le LHC est Hors Service, victime d'une avarie peu après sa mise en fonction. Il ne redeviendra effectif qu'en fin d'année 2009 et les physiciens du Fermilab et les chercheurs du CNRS/IN2P3 et du CEA, jubilent de ce sursis inespéré.

La victoire semblait pourtant probante à LHC. Les Américains du Fermilab comme les Européens du Cern sont en quête du fameux boson de Higgs ? C'est le scientifique écossais Peter Higgsette qui a avancé l'importance de cette particule élémentaire, il y a  quarante ans, mais personne n'est encore parvenu  à la détecter. Étienne Klein, physicien au Commissariat à l'énergie atomique (CEA) commente ainsi l'énigmatique convoitée : «Sans le boson de Higgs, les particules élémentaires (protons, neutrons, électrons) qui constituent la matière n'auraient pas de masse. Lui non plus d'ailleurs !»  ça craint un peu car, pour simplifier, il prétend qu'en l'absence de cet élément, la matière qui compose les étoiles, la Terre et ses habitants n'existerait pas…Ce serait le néant ? Bien que le néant ait sa propre masse ? On s'y perd un peu ... Humblement !

Le CERN, vingt pays membres de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, sis près de  Genève entre la France et la Suisse, a créé  un immense accélérateur souterrain, le LHC, capable de libérer des énergies titanesques en déclenchant de violentes collisions entre des protons lancés en sens inverse à des vitesses approchant celle de la lumière. Ce joujou scientifique a coûté la bagatelle de 3,9 milliards d'euros. le LHC est sept fois plus efficace et puissant que son homologue d'outre atlantique et donc bien plus opérationnel pour la conquête de la mystérieuse particule. D'une énergie de sept mille milliards d'électronvolts (TeV), son diamètre atteint 27 kilomètres de circonférence.

 Aiguail7

Les recherches précisaient  en mars 2009 :  le «domaine de masse» dans lequel se trouve le boson de Higgs - s'il existe. Soit entre 170 et 180 gigaélectrons-volts (GeV)/c2 (c étant la vitesse de la lumière) et plus probablement entre 114 et 160 GeV/c2.

La perte d'une année de fonctionnement peut-elle être fatale pour le LHC ? «Si le Higgs a une faible masse, comprise entre 114 et 140 GeV/c2, le Fermilab a une chance, car c'est dans sa gamme d'énergie. Au-delà, seul le LHC sera capable de le détecter», déclare Étienne Klein.

Pour Bruno Mansoulié, «le Fermilab n'aura jamais la sensibilité suffisante pour identifier le Higgs de façon certaine. Nos concurrents pourront seulement dire qu'ils ont vu un début de signal avec une ­marge d'erreur de 1 %. Scientifiquement, c'est beaucoup trop élevé pour valider la découverte mais médiatiquement cela suffit pour faire la une des journaux !» Une chose est sûre, «la bagarre commencera vraiment en 2010», prédit ce physicien du CEA. À condition que le LHC ne tarde pas trop à redémarrer…

Marc Mennessier. 16/03/2009 Figaro sciences

 

La navette Discovery emporte enfin la quatrième et dernière paire de panneaux solaires de l'ISS. Jeudi dernier, une fuite d'hydrogène liquide avait cloué Discovery au sol . Auparavant, c'est la découverte d'une fissure sur l'une des trois valves servant à réguler le flux d'hydrogène entre ce même réservoir et les trois moteurs cryogéniques de la navette qui avait repoussé le départ. Échaudés par les deux précédentes catastrophes de Challenger (1986) et de Columbia (2002), les ingénieurs de la Nasa avaient  préféré prendre toutes les précautions. C'est dans la nuit de dimanche 15 à lundi 16 mars 2009 que la navette a décollé vers la station spatiale internationale emmenant sept astronautes. Cet équipement fournira  l'énergie électrique requise pour procéder aux expériences scientifiques prévues dans les laboratoires européen et japonais - Columbus et Kibo - installés en 2008. L'accueil sera ainsi doublé  à bord de l'ISS, avec un équipage permanent de six astronautes à partir de mai, contre trois actuellement. La mise en place de ce  capteur solaire géant, sur le côté tribord de la station, s'étalera sur trois sorties orbitales de sept heures, nécessitant la présence de deux astronautes. Pour l'anecdote, une pièce de remplacement de la nouvelle machine à recycler l'urine des astronautes en eau potable sera livrée à la place de celle qui n'avait jamais pu fonctionner lors du dernier vol.Le coût de cette envoi atteint 300 millions de dollars. Cinq reports successifs dus à des avaries ont retardé le projet.Koichi Wakata, le premier Japonais à faire partie d'un équipage de l'ISS remplacera l'Américaine Sandra Magnus arrivée en novembre 2008 avec Endeavour et qui reviendra sur Terre le 27 mars à bord de Discovery. 100 m de large et une envergure, une fois déployée, qui dépassera 80 mètres de long !  Huit vols  encore programmés pour achever cet ensemble orbital de 100 milliards de dollars dont seize pays assurent l'entretien ( la France participe).

 Aiguail7

 

C'est  la fusée germano-russe Rockot qui a placé le satellite de l'Agence spatiale européenne Goce sur orbite, mardi après-midi, à 260 km au-dessus de la Terre, . Ce petit lanceur est une version modifiée du missile intercontinental SS-19. Il  a décollé à 15 h 21, heure française, du cosmodrome de Plessetsk en Russie. Goce mesurera pendant vingt mois, au dix mille milliardième près, les infimes variations du champ gravitationnel terrestre et ce,  grâce à ses six accéléromètres ultrasensibles disposés sur trois axes. C'est un moteur à propulsion ionique qui munie ce satellite d'une masse de 1 100 kg pour 5 mètres de long.  Automatisé il gèrera son altitude en compensant le freinage dû à la résistance des rares particules atmosphériques présentes à 260 km d'altitude. Toutes détections anormales permettront d'analyser et d'étudier la structure interne de la Terre. Ainsi la prévision de séismes ou d'éruptions volcaniques deviendra possible. Un calcul centimètrique déterminera la hauteur moyenne du géoïde, (l'océan au repos) et Goce dressera la carte de référence de la surface du globe, un outil indispensable pour référencer et étudier la circulation océanique, calculer le volume des calottes glaciaires et en déduire l'évolution du climat. 

 

Une présentatrice du journal télévisé, le lendemain d'un jour où il aurait dû neiger mais où cela ne fut pas le cas, s'est retournée vers le Monsieur météo pour lui demander :
- " Alors, Laurent, où sont les 20 centimètres que vous m'avez promis hier soir ? "
Non seulement, le monsieur météo a dû quitter le studio, mais également la moitié de l'équipe télévisée qui était écroulée de rire...

 

 URANIUM

 

 

 

 

 


Page précédente Page suivante