22 octobre 2017
Bonne fête Elodie

Site mis à jour le
21 octobre 2017

Plan du site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Droits de l'Homme

Le Peuple des DUNES

   Le Peuple des DUNES   
La réunion du 08 septembre 2007 où l'émotion de gens de coeur.. Voir en fin de page...





http://influenceurs.net/news/un-grain-de-sable-pour-lafarge
 

 Suite au jugement du tribunal administratif de Rennes prononcé le 11 décembre 2008, Lafarge est interdit d'effectuer des recherches en mer dans le cadre de son projet d’Extraction de sable dans la baie d’Etel.

Démanteler le fond océanique de 600 000 tonnes de sable par an dans la quadrilatère Belle-ïle, Gâvres, Quiberon et Groix, le tribunal administratif de Rennes vient de se prononcer :  REFUS de juger l’affaire sur le fond motivé par le fait que le PER initial, d’une durée de validité de 24 mois, était caduc au moment du jugement (l’examen du recours a duré 40 mois). Intransigeant, il a statué que la demande de renouvellement du permis, déposé fin janvier 2007 par le groupe Lafarge, avait expiré le 27 avril 2008, selon les délais en vigueur.

«  l’examen du recours est devenu sans objet. ».
Décision souveraine du tribunal

C'est un échec pour le groupe Lafarge qui vient ponctué victorieusement l'amour des défenseurs de la planète. Bien que temporaire, c'est bel et bien une interdiction d'intervenir sur le site qui a été prononcé
Le groupe Lafarge est donc mis temporairement en échec et n’a plus aucune autorisation pour intervenir sur le site. Le
PER Sud Lorient (Permis Exclusif de Recherche) est caduque, effacé, enterré, obsolète et déjà oublié. Débouté, Lafarge a provisoirement interdiction d'abîmer le fond marin, en prévision d'arrondir sa fortune personnelle, et la mise en oeuvre de ce permis, qui devait déboucher sur une concession d'exploitation d'une durabilité de 30 ou 50 années, est devenue désormais très hypothétique.

Vaincre deux multinationales est une action glorieuse dont la ténacité des participants, actifs et sympathisants, force le respect. C'est une immense contribution à la sauvegarde de la planète, de l'environnement et du littoral en particulier.

 Aiguail7


 

André Berthou pilote du collectif le Peuple des Dunes -

Photo Bruno Corpet 2008



Il y a de l'orage dans l'air

Pétitions

Beaucoup d'images et de Mots sont des liens, cliquer dessus ! 

                                 LE PEUPLE DES DUNES A BESOIN DE NOUS

  

Un projet de désensablement indigne du respect de la faune, de la flore, de la population et de l'avenir maritime !

La "faune" océanique dans sa biodiversité comme dans son implantation a besoin du processus naturel des composants qui la nourrissent et l'oxygènent.
La conchyliculture, l'ostréiculture et la pêche en général ont la nécessité des bienfaits d'une bonne hygiène de cette biodiversité.

Les êtres humains ont besoin du résultat de cette nature fragile tant pour subsister que pour déstresser. La bande côtière apporte aussi les ressources nécessaires à la vie maritime.
La terre nourrit la mer notamment par la rivière qui est un lien vital à l'apport de nutriments. Les créatures  vivant dans les océans ont besoin  des marais littoraux comme autant de crèches et de pouponnières pour assurer la sécurité de leur progéniture, ainsi  que des estuaires pour qu'elle s'y développe. Dans les vases côtières, les microorganismes du sol vont digérer les matières végétales en décomposition. Ces microorganismes, par leurs déjections, vont alimenter les bactéries qui se transformeront ensuite en sels nutritifs indispensables au bon développement des plantes et des algues.
Le phytoplancton sera issu du mélange  d'eaux riches en éléments minéraux et des eaux océaniques et alimentera toute la chaîne trophique du plancton.
 C'est l'existence végétale et animale marine qui dépend de la préservation de cet équilibre essentiel.
La mer est un élément absolument vital pour notre espèce  depuis l'aube de l'humanité.

L’accumulation des sels minéraux, due à la décomposition de la matière organique, est constante dans les abysses océaniques et contribue à l'essor d'une chaîne évolutive des espèces. L’oxygène produit par ce phytoplancton contribuera au  développement d'une chaîne alimentaire dont le zooplancton nourrira  les poissons fourrages, proies d'autres  prédateurs.
La biodiversité halieutique de nos mers dépend donc de la rencontre des eaux terrestres  et des profondeurs abyssales. Toutes modifications dues à un changement dans le milieu naturel du plancton peut  déséquilibrer l'évolution  de la vie marine.
L'alchimie rigoureuse des formations géologiques cadre bien la spécificité du littoral breton  Le grand Bleu  a exigence des apports nutritifs transportés par les courants continentaux.
La géographie des sites de Bretagne est le Patrimoine des Français tout autant que leur droit à se mobiliser contre les atteintes à la destruction de sites naturels et indispensables au futur de l'humanité.

Prendre part aux manifestations; épauler cette action et faire suivre ce message équivaut à protéger sa famille et sa descendance. Sachant que l'inaction des gens de bien permet au mal d'exister, signer cette pétition traduit le désir de protéger notre planète.

LAFARGE: Produits ciments dans le monde, a évidemment besoin du  sable de cette bande côtière du Morbihan ? Pas d'une autre hein ! Un caprice, une magouille ou la satisfaction de foutre en l'air un autre site pour bétonner la nature et la rendre infertile afin de marchander ce "CHER" CIMENT !
En France, en Amérique du Nord, au Brésil, au Maroc, en Chine, en Grèce, dans 42 pays sur 4 continents, vous pouvez acquérir les produits de notre branche Ciment. Vous pouvez utiliser l'annuaire pour trouver nos sociétés dans votre pays. Ah OUI ? Et  trouver, comme en hollande, un matériau qui remplace bénéfiquement ce satané ciment... Il faudrait le dire aussi !

En clair :

Encore des rapaces qui au nom d'une société "gouvernementale" compte s'enrichir en meurtrissant la planète ! Ceci aux dépens  d'une population qui subira ce saccage par la fuite de touristes vers d'autres lieux, et au détriment des autochtones qui seront brimés d'un paysage riche en souvenir, en risquant tout "bonnement" de provoquer l'extinction d'espèces déjà menacés par les polluants ! Rien que ça ! S'ils le font ici, ils le feront très vite ailleurs... Réagissons dans la pureté des valeurs et des sentiments nécessaires au fonctionnement paisible et vital de nos vieilles amies et Mamies la TERRE et la MER.

Au fait il était où "LAFARGE" lorsqu'il fallait nettoyer les plages ???

Rappelons-nous que l'union fait la force
et que nul ne peut la briser quand elle combat pour le BIEN !

MARSAiguail7
Les Promesses :    

Lafarge s'engage

Lafarge comprend parfaitement l'émotion et les inquiétudes que suscite ce projet d'extraction de sables marins au sud de Lorient, qui est dans une phase initiale de recherche.
Lafarge rappelle qu'il s'est engagé à arrêter immédiatement ce projet si le moindre risque était identifié pour l'environnement et le monde de la pêche. Lafarge renouvelle sa volonté d'inscrire son activité dans le respect de l'environnement.
C'est la raison pour laquelle ce projet fait actuellement l'objet d'études indépendantes approfondies. Afin d'agir en toute transparence et de privilégier le dialogue et la concertation, Lafarge a choisi de rendre publiques toutes ces études.
A ce jour, les études menées ont toutes démontré l'absence d'impact sur l'environnement. D'autres études sont en cours. Lafarge est naturellement prêt à confronter les résultats de toutes ces études avec les experts scientifiques.

Ce genre de discours nous l'entendons depuis TOUJOURS ! Du haut des pyramides ou de la tribune du Colisée, en tunique ou en toge, les promesses se ressemblent mais n'ont jamais été tenues ! Montrez-nous les fameux rapports d'études approfondies qui démontrent qu'il n'y AURA pas d'impact sur l'environnement ? Car dans cette belle plaidoirie il est bel et bien précisé "à ce jour". Evidement qu'il n'y a pas de retombées avant les travaux mais APRES ? Qu'en sera-t-il ??? Par contre d'autres études
démontrent que chaque extraction a provoquée des dégâts irréparables :




Enquête : Source SEPNB, Bretagne vivante

 

 

Extractions de sable dans la baie de Goulven (29)

Les Dunes de KERNIC constituent des espaces remarquables au sens de l'article L 146-6 du code de l'urbanisme. C'est un secteur classé en ZNIEFF et devant intégrer le réseau Natura 2000. De plus les dunes de Keremma constituent un site inscrit, une partie appartenant au Conservatoire du Littoral.
Aujourd'hui, les zones dunaires qui bordent la baie de Kernic subissent une forte érosion, la destruction d'une maison construite sur le bout de la dune de Keremma en Plounévez-Lochrist constituant une illustration frappante de la situation. Les extractions de sable, pratiquées chaque année dans ces zones, réalisées sans aucune cohérence scientifique, sont à l'origine de la lente dégradation de ces espaces fragiles.
Pourtant, par un arrêté en date du 14 octobre 1999 la Préfecture du Finistère a autorisé l'extraction de 12960 m3 de sable sur le secteur de Kernic. Suite au recours déposé par l'association Bretagne Vivante, la suspension provisoire des travaux est décidée par le Tribunal Administratif de Rennes, et le 6 avril 2000 un sursis à exécution est accordé (violation de l'article 24 de la loi littoral).
Plus tard, le 11 janvier 2001, un nouvel arrêté vient autoriser de nouvelles extractions (11622 m3). Le 24 janvier 2001, Bretagne Vivante introduit une requête en référé, et le 30 janvier 2001, le juge rend une ordonnance suspendant les extractions.
Le 21 mars 2002, le tribunal administratif de Rennes annule l'arrêté du 11 janvier 2001, «considérant qu'il ressort des pièces du dossier et, en particulier, des conclusions du rapport élaboré par plusieurs scientifiques à la demande du Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres, que la poursuite des opérations d'extraction d'amendements marins dans l'anse de Kernic est de nature à compromettre l'équilibre de cet écosystème dunaire dont la fragilité ne saurait être sérieusement contestée.»




L'extraction de Maërl sur le banc de GLENAN


Les bancs de maërl constituent un habitat naturel d'intérêt communautaire protégé par la Directive Habitats 92/43. C'est un des habitats les plus riches sur le plan de la biodiversité. Ils participent à l'ensemencement de la baie de Concarneau et de l'archipel pour de nombreuses espèces à forte valeur marchande (coquilles Saint-Jacques, praires, palourdes, bars, dorades, turbots…). Ces espèces font l'objet d'une exploitation économique par de nombreux pêcheurs professionnels du sud-Finistère.
Le maintien de l'extraction du maërl, tel que le demande le groupement des extracteurs des Glénan, se traduira inéluctablement par la destruction d’un écosystème très riche et un appauvrissement, voire la raréfaction, des espèces de coquillages et de poissons citées ci-dessus. (Source SEPNB)






PARADOXE

Alors que les entreprises LAFARGE déployent des techniciens, des commerciaux et  des diplomates tous azimuts pour tenter de manipuler et de détourner le jugement prononcé à leur encontre, le Conseil Général du Morbihan dirige des opérations de réhabilitation des sites ? Après ARZON et La Trinité-sur-Mer, où le procédé mis en oeuvre a montré toute son efficacité, c'est maintenant à GUIDEL (Dune du POULDU) de profiter de cette technique "douce" du captage du sable transporté par la mer. Le niveau de la plage s'est déjà élevé de 60 cm, atténuant de ce fait l'attaque des vagues sur le front de la dune. Les dunes qui protègent les zones basses littorales des inondations, et abritent une faune et une flore très spécifiques, sont exposés à l'ire de Neptune et d'Eole.

<a href="http://www.mesopinions.com/Contre-l-extraction-de-sable-entre-Gavres-et-Quiberon-petition-petitions-f13c4dba376657ec0a30697e6e8efb8e.html" target="_blank" title="petition"><img src="http://www.mesopinions.com/_images/petition-1.gif" style="border:0;" alt="petition"/></a>

 Un grain d'émotion

Il n'est parfois nul besoin de longs discours pour partager une émotion et les phrases énoncées franchement par les organisateurs, Alain BONNEC et Pierre MOLLO en tête, ont fait naître ce sentiment d'injustice  qui annonce les grands rassemblements, lorsque le peuple a compris la nécessité de l'Union. Les dirigeants et fondateurs du Collectif ont rappelé avec sobriété mais sévérité les actions du gouvernement à propos de l'intrusion d'une multinationale qui joue d'un sournois savoir-faire  pour parvenir à ses fins. Il est consternant, voire aberrant, de constater les simagrées de ces financiers et politicards pour l'obtention d'accords de destruction, complètement  incompatibles avec le Devoir de sauvegarde des responsables de la Nation.  Le Peuple des Dunes comme le Peuple du Monde a le droit de décider du sort de Sa planète.

Une ambiance sobre et fraternelle. Ma compagne Isabelle, qui regardait le fest noz les larmes aux yeux, m'a déclaré qu'elle n'avait jamais vu une telle "dignité" dans l'accomplissement d'une danse. Je relate cette remarque car je trouve que c'est un compliment entièrement justifié et que ce constat révèle la décision, déjà adoptée,  de combattre jusqu'à l'aboutissement. Nulle agressivité mais une farouche volonté rythmait la cadence de ce militant fest-noz.

Les Artistes, bénévoles, ont apporté la chaleur et l'énergie indispensable que seuls savent donner les complices d'une cause fraternelle et primordiale.

Noluen Le BUHE et Annie EBREL, Catherine PASCO, les frères MAHEVAS, J.M. VALY et G. PISTIEN, Julian KERGOZIEN et Guénaël DAGE, Pierre PHILIPPE et Mevel IHUEL, les groupes La cabanesu'l'chien, Les mauvaises langues, Obaya, Wipidoup, le quartet de Port LOUIS, Arvest, le Bagad de Port LOUIS ont animé cette magnifique soirée de fraternité et d'union.

Prochain rassemblement à VANNES où la pétition sera remise au Préfet.

VENEZ NOMBREUX, notre Avenir et celui de notre descendance est entre Nos mains.

 

(à suivre...)

 


Page précédente Page suivante