21 mai 2018
Bonne fête Constantin

Site mis à jour le
20 mai 2018

Plan du site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ANIMAUX en voie de disparition 1

Page en construction mise à jour le 14 mai 2018

 

Le PANDA

File:6990634-panda-hug.jpg

licence Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International. Todorov.petar.p

Figure sur la liste des espèces de l'annexe I de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, dite convention de Washington).

La panda géant est un Mammifère ursidé herbivore. Son nom signifie en chinois :  "grand chat-ours"

Habitat : Forêts de bambous, réduit à six régions dispersées en Chine centrale, montagnes situées de 1 800à 3 500 m

Poids : 80 à 125 kg, 105,5 kg en moyenne; taille 1,50 à 1,80 mètre de longueur, moyenne de 1,65 mètre

Couleur : Noir et blanc, principalement constitué de blanc. Oreilles, pattes, contour des yeux noirs.

Prédateur : Le léopard des neiges chassent les jeunes pandas.

Alimentation : Bien que classé "carnivore", se nourrit de végétaux, bambous (20kg par jour), parfois insectes et oeufs

Longévité : 20/25 ans, 38 ans en captivité

Reproduction : Gestation d'environ 112 à 163 jours. Naissance de un ou deux petits, rarement trois

Caractéristique : Six doigts dont un "faux pouce" opposable à ses cinq doigts. 42 dents robustes pour broyer le bambou. Caractériel.

Causes : Régression de l'Habitat par l'abattement des forêts pour le bois et au bénéfice de l'agriculture, disparition de sa nourriture principale, le bambou. Braconnage pour le pelage, pièges destinés à d'autres animaux.

Plusieurs projets de protection ont été mis sur pied, comprenant entre autres la création de 33 réserves réparties dans les provinces de Sichuan, Gansu et Shaanxi, en Chine, à l’est du plateau tibétain, où vivent les pandas géants.

 

Chat Léopard du Bengale, Prionailurus Bengalensis

Le Chat Léopard du Bengale, Prionailurus Bengalensis, en voie d'extinction, préoccupation mineure

En voie d'extinction, préoccupation mineure

Famille des félins, carnivore,

Habitat : Sud et Est de l'Asie. Inde, Ouest du Pakistan et de l'Afghanistan. Contreforts de l'Himalaya, en Chine, au nord de la péninsule coréenne, dans l'extrême orient russe, sur les îles Sumatra, Java, Bornéo et Taïwan. Japon sur les îles de Palawan, Tsushima, Iriomote. Aux Philippines. Forêts tropicales tempérées, forêts de conifères, terres d'arbustes, prairies. Évite les zones avec plus de 10 centimètres de neige et les steppes froides et arides.

Cause : Perte de son habitat, chassé pour sa fourrure.

Taille : Entre 44 et 107 centimètres de long (tête et corps), environ 41 centimètres au garrot. Poids : 3 à 7 kilogrammes. Queue entre 23 et 45 centimètres.

Couleur : Pelage fauve sur le dos et les flancs. Poitrine et ventre blanc. Queue et corps couverts de rosettes, anneaux au niveau de la pointe de la queue. 4 bandes longitudinales du cou au front. 2 bandes sombres des yeux aux oreilles et de petites stries blanches des yeux jusqu'au nez. Ses oreilles sont arrondies, de couleur noire avec une tache blanche centrale. Sa couleur varie selon l'endroit où il vit; les chats léopard vivant dans des habitats enneigés auront un pelage plus clair que ceux qui vivent dans un habitat boisé qui auront un pelage fauve foncé.

Caractéristiques : Nageur exceptionnel. Solitaire. Chasseur nocturne bien qu'actif le jour, bon grimpeur.

Alimentation :petits mammifères, anguilles, poissons, parfois des charognes, chauve-souris, oiseaux.

Reproduction : Mars à avril, gestation 60 à 70 jours. Portée de 3 à 4 chatons

Longévité : 4 ans environ.  En captivité, il peut vivre 20 ans.

Le chat léopard du Bengale n'est pas menacé d'extinction sur son aire de répartition mais il est inscrit en annexe II du Cites et il fait partie de la liste rouge des espèces menacées de l'IUCN.

Sa chasse, car c'était un gibier, est désormais interdite au Bangladesh, Hong Kong, Indonésie, Inde, Cambodge, Myanmar, Malaisie, Philippines, Russie, Taïwan, Pakistan, Thaïlande et des réglementations commerciales sont en vigueur pour le Laos, Singapour et la Corée du Sud.

 

Lori Ultramarin, Vini Ultramarina

 Le Lori Ultramarin, Vini Ultramarina, Polynésie Française, En voie de disparition

En voie de disparition

Famille des Psittacidae, groupe des Loriinae.

Habitat : Polynésie Française, deux îles dans l'archipel des Marquises. Il ne vit plus que sur Fatu Hiva où il a été réintroduit en 1993. Très rare à Nuku Hiva et à Ua Pou. Zones humides à basses altitudes, forêts humides tropicales, forêts de montagne, plantations.

Couleur : Bleu turquoise sur le front, les ailes, ledu dos et la queue. Blanc avec des écailles bleues mauves sur les joues, la gorge et la poitrine. Marques blanches sur les hanches.

Longueur : 18 cm, poids environ 35 grammes.

Alimentation : Nectar, pollen de fleurs, insectes, parfois fruits

Cause : Exterminé par le rat noir sur les autres îles.

/img/ITIS/Vini ultramarina/Ultramarine Lorikeet 2/img/ITIS/Vini ultramarina/Ultramarine Lorikeet 1

Photo © Roland Seitre

Caractéristique : Sifflement aigu et un cri strident.

Sur Ua Pou : 250 à 300 paires en 1975, rares en 1990, disparu enn 1998 !

Sur Nuku Hiva : 70 oiseaux entre 1972 et 1975, disparu en 1990.

Tentative de réintroduction du Lori Ultramarin...

Reste : Espèce en voie de disparition, ne survit que grâce à la réintroduction. Population restante très difficile à évaluer.

Déclarée en voie de disparition, Cites annexe I et II.

 

Araripe Manakin, Manakin de Bokermann

Cet oiseau, nommé Manakin de Bokermann en français, est originaire du Brésil et fait partie de la famille des passereaux. L'espèce fut découverte en 1996 et ne fut décrite qu'en 1998.

Habitat : Endémique du nord-est du Brésil. Formation rocheuse nommée Chapada do Araripe, située dans le sud du Ceara. Partie tropicale de forêt sèche.

Caractéristiques : Le Manakin mâle et la femelle sont totalement différents physiquement.

Couleur : Corps blanc, ailes et queue noires, tête et nuque de couleur rouge vive. Femelle plus terne, couleur olive sur le dessus du corps et plus claire au-dessous.

Reproduction : De novembre à avril. 2 oeufs maximum.

Cause : Défrichement de la forêt, déviation de l'eau pour servir les nouvelles zones agricoles, construction humaine. Zone est devenue touristique en 2000. Destruction forestière par incendies de 2003 à 2004. Nouvel incendie en 2010 qui fut un désastre pour l'espèce.

- 2004 à 2007 : 46 nids dénombrés.

- Fin 2010 : Population de Manakins estimée à 780 oiseaux.

- 2012 : D'autres oiseaux de cette espèce sont découverts dans une autre zone de la Chapada do Araripe.

Le Manakin est classé par l'IUCN en danger critique d'extinction depuis 2012.

Plan d'action national de conservation depuis 2003.

Aquasis : association de la conservation brésilienne et American Bird Conservancy se sont penchés sur le problème et grâce à eux, la première réserve d'Amérique du Sud fut créée pour le Manakin de Bokermann.

Sitio Lopes en a prit l'initiative et l'achat d'une parcelle fut réalisée.

Cet homme a déclaré sa parcelle de terrain comme une zone protégée.

Les 2 associations ont aussi mis en place un projet de reboisement avec plus de 4500 variétés d'arbres plantés !

 

Tortue des Steppes, Agrionemys Horsfieldii

Résultats de recherche d'images

Anciennement connue sous le nom de Testudo Horsfieldii, désormais : Agrionemys Horsfieldii.

Habitat : Asie Centrale. De la mer Caspienne jusqu'aux contre forts de l'Himalaya. Milieux désertiques et steppes entre 200 et 2500 mètres d'altitude.

Caractéristiques : Elle tire son besoin d'eau de ses aliments. Il est donc très rare de voir la tortue des steppes se désaltérer. Carapace massive, de forme ovale avec une dossière assez plate. Petite particularité :ne dispose que de 4 doigts à chacune de ses pattes.Tête forte avec un museau bien carré et un bec développé. Hibernation d'octobre à mars

Couleur : Vert olive eu approchant.Taches noires sous un plastron de forme ovale. Pattes et tête ont la même couleur que la carapace, un brun verdâtre.

4 sous-espèces :

- Agrionemys horsfieldii horsfieldii : Chine à l'Azerbaidjan. La plus grande des sous-espèces, elle peut atteindre 25 centimètres, voir plus. Carapace ronde de couleur jaune à brun, rares motifs discrets.

- Agrionemys horsfieldii kazachstanica : Ouzbékistan, Turkménistan et Kazakhstan. Environ 20 centimètres. Couleur : jaune verdâtre avec de larges motifs sombres.

- Agrionemys horsfieldii rustamovi : Iran, Turkménistan. C'est la plus petite des sous-espèces. Ne dépasse pas 17 centimètres. Sa couleur varie du vert foncé au brun avec des motifs légers.

- Agrionemys horsfieldii baluchorium : Balouchistan. Carapace légèrement arquée. Couleur de base jaune clair avec de grandes taches noires. Taille : 20 centimètres pour la femelle et 18 cm pour le mâle.

Image associée

Alimentation : Herbes sèches, arthropodes, escargots, petites charognes, fleurs, baies, fruits, fourrages desséché ou frais, rameaux des buissons, partie charnues des plantes, coquelicots. Alimentation légère : environ 15 grammes de matière fraiche par jour pour une tortue pesant 1 kilogramme.

Reproduction : Pondre début mai à la mi-juin, 3 à 9 oeufs de formes oblongue (47 mm de long pour 34 mm de large). Poids entre 20 et 25 grammes. Incubation dure entre 60 et 100 jours avec des températures qui sont comprises entre 28 et 34°.

Entre 28 et 32° ce sera des mâles en grande majorité.

Entre 32,5 et 34° ce sera des femelles.

Cause : Ramassage excessif durant des décennies. Destruction des milieux naturels due à l'activité humaine.

La tortue des steppes fait partie de l'annexe II du Cites et sur la liste rouge des espèces en danger de l'UICN. Ce qui veut dire qu'il est désormais interdit de les prélever dans la nature.

Interdite d'entrée sur le territoire européen !

 

chat de Temminck ou Chat doré d'Asie, Catopuma Temminckii

Le chat de Temminck ou Chat doré d'Asie, Catopuma Temminckii, En voie d'extinction

En voie d'extinction

NOTA : Il n'existe pas qu'un seul félin nommé "chat doré", aussi ne faut-il pas confondre le chat doré d'Asie avec le chat doré Africain.

Félin du genre Pardofelis, félinés, carnivore genre Catopuma, espèce Temminckii qui est uniquement asiatique, le chat de Temminck se rapproche du chat Bai et du chat marbré et possède 3 sous-espèces :

- Pardofelis temminckii temminckii : Himalaya, Asie du Sud-Est, Sumatra

- Pardofelis temminckii dominicanorum : Sud-Est de la Chine

- Pardofelis temminckii tristis : Sud-Ouest de la Chine

Habitat : Asie du sud-est depuis l'Inde et la Chine jusqu'en Malaisie et l'île de Sumatra et même Himalaya. Plaines, forêts tropicales, massifs rocheux jusqu'à 3 000 mètres d'altitude et plus. Forêts, forêts de bambous, forêt équatoriale humide et forêt sèche aussi.

Couleur : Pelage brun doré. Parfois noirs ou tachetés, ou même rayés à certains endroits du corps.

Tête est rayée de blanc et de noir, grande tache blanche sur le ventre.

Revers des oreilles est de couleur noir à brun. Sur 1/3 de sa longueur, la queue blanche est sur le dessous.

Taille :1,05 m, 55 cm environ au garrot, entre 70 et 1,05 mètres de long. Queue longue d'une cinquantaine de centimètres.

Poids : 12 et 15 kg.

Alimentation : Petits reptiles, lézards, oiseaux, chèvres, moutons, lièvres, singes, cerfs sambar, muntjac.

Reproduction : Gestation de 78 à 80 jours. Naissances en février. Portée comptant 1seul chaton, parfois 2 à 3.

Longévité du chat de Temminck ignorée à l'état sauvage. En captivité, peut atteindre 20 années.

Rare en captivité on le trouve toutefois dans quelques parcs dans le monde, tel celui de Wuppertal en Allemagne ou le parc des Félins en France. Ces parcs où les animaux sont choyés, obtiennent régulièrement des naissances.

- En 2007 : 8 parcs abritaient des chats de Temminck en Europe. Le zoo de Singapour en Asie. Les zoos nord américains ont des chats trop âgés et leur patrimoine génétique c'est malheureusement appauvri.

Cause : En Thaïlande, il est nommé Tigre de feu et les légendes recommandent, quelle idiotie, de manger sa chair ou de porter sa fourrure pour se protéger des tigres. Déforestation.

À croyances tenaces, bêtise bornée (Aig)... Cela entraine, de ce fait, la disparition du félin à cause du braconnage.

Le Braconnage, ce lâche moyen de tuerie est une plaie pour notre Nature, pratiqué par des couards assez tarés pour anéantir la faune. Il a décimé par endroit le chat de Temminck comme il anéantit la plupart des espèces pour de sales raisons pécuniaires. Le félin est devenu désormais rare en Indonésie et en Inde.

Reste : Entre 1950 et 1980 individus en Chine.

Sa chasse est contrôlée au Bhoutan et au Laos. Ben voyons...

Classé en annexe I du Cites, avec interdiction de pratiquer son commerce, ce chat est trop apprécié gustativement pour ne plus être chassé. C'est pitoyable ! La médecine chinoise emploie maintenant ses os à la place de ceux du tigre devenu trop rare. Les superstitions ont la dent dure...

Il est irrémédiablement tué s'il s'approche trop près des habitations et des animaux domestiques.

Reste : Moins de 10 000 !

 

Chat des Sables ou chat du désert, Felis Margarita

Le chat des Sables ou chat du désert, Felis Margarita, en voie de disparition

En voie de disparition

Petit félin nocturne

Habitat : Zones désertiques d'Afrique. Nord de l'Afrique, péninsule arabique, sud ouest de l'Asie Centrale. Désert du Sahara, Algérie, Niger, Maroc. On le trouve également en Iran, Afghanistan, Pakistan et le Turkménisant. Déserts caillouteux et sablonneux, climat aride. Seule espèce de félins vivant dans le vrai désert.

C'est en 1858 que le premier spécimen est découvert dans le Sahara. Victor Loche sera le premier à le décrire.

C'est la plus petite espèce de chat vivant en Arabie.

Longueur : 45 à 60 centimètres, hauteur : 25 centimètres, poids 1,5 kg à 3,5 kg. Queue 26 à 35 centimètres de long.

Couleur : Pelage brun jaunâtre, gris. Rayures noires sur les pattes, anneaux noirs vers l'extrémité de la queue. Traits bruns rouges sombres du coin de l'oeil aux joues.

Caractéristiques : Grandes oreilles très sensibles et de formes triangulaires. Peut détecter le moindre bruit d'animaux se déplaçant sur ou sous le sol aride. Coussinets couverts de poils épais et isolants, lui permettant de se déplacer aisément sur le sable chaud. Creuse des trous profonds dans le sable pour se préserver du soleil.

Alimentation : Rongeurs, insectes, lézards, gerbilles, gerboises, parfois serpents.

Longévité : 12/13 ans. En captivité 14 ans.

Reproduction : Très aléatoire dans la nature. Dans les zoos, une fois par an. Gestation 59 à 63 jours, portée 2 à 4 chatons.

Le chat des sables est un bon chasseur comme je l'ai dis plus haut mais pas un bon grimpeur.

Prédateur : Serpents, Hiboux, Chacals.

Cause : Destruction de son habitat par l'homme, rareté des proies, cible aisé pour les chasseurs. Chiens et chats domestiques qui apportent des maladies

Menacé, il est sur la liste rouge de L'IUCN.

Sa chasse est interdite en zones protégées dans plusieurs pays. Le CITES (annexe II) protège et réglemente son commerce.

 

 

Chat Viverrin ou Chat pêcheur, Prionailurus Viverrinus

Félins en voie d'extinction selon IUCN

Habitat : Asie, Inde, île de Sumatra, île de Java, Sud de la Chine, Taïwan.

Caractéristiques : Adore l'eau. Queue assez courte, pattes palmées, pattes arrières mesurent environ 16 centimètres. Iris verdâtre,  pupilles se contractent en fente verticale.

Hauteur au garrot 38 à 41 centimètres. Longueur : 50 et 80 centimètres, poids de 5,5 à 14 kg.

Couleur : Pelage court et dru gris-bleuté, larges tâches longitudinales, allongées et foncées sur tout le corps. Gris ou vert olive, teinté de brun. six à huit lignes depuis le front jusqu'à la nuque et deux autres lignes distinctes sur les coudes des pattes avant. Bout de queue noir. Oreilles arrondies et courtes de couleur noir avec une tache blanche sur le dessus.Ventre tacheté et blanc.

Reproduction : Gestation, 63 jours, portée 2 ou 3 chatons.

Longévité : 12 années en captivité.

Alimentation : Oiseaux, petits mammifères, escargots, serpents, poissons, amphibiens, crustacés. Parfois volailles, chèvres, veaux. Chat très bon pêcheur.

Menacé depuis 1996, vulnérable en 2002, en 2008 : classé en danger d'extinction.

Cause : Destruction de son habitat. Fourrure appréciée. Consommé pour sa chair.

Sa chasse est interdite en Chine, Inde, Indonésie, Cambodge, Bangladesh, Myanmar, Pakistan, Sri Lanka, Népal, Thaïlande.

Sa chasse est régulée au Laos. Il n'est pas protégé au Vietnam et Bhoutan.

 

 

Chat des Andes, Leopardus Jacobita,

Andean Mountain Cat

Résultats de recherche d'images

Habitat : Hautes Andes, Amérique du Sud. Cordillère des Andes, Patagonie.

Il est en danger d'extinction, classé en voie de disparition par l'UICN. Moins de 2500 spécimens dans la nature.

Ce petit félin qui vit en altitude est l'un des plus rares et moins connu dans le monde. 25 apparitions enregistrées en 25 années d'étude.

Alimentation : Rongeurs, chinchillas. Nourriture rare car les conditions sont extrêmes mais ce chat est robuste.

Cause : Perte de son habitat, Dégradation due à l'exploitation minière, à l'extraction de l'eau, au tourisme non réglementé, aux pratiques agricoles, la chasse.

Poids : 3 à 8 kg. Hauteur : 25 à 35 centimètres, longueur entre 95 et 130 cm.

Le Chat des Andes, Leopardus Jacobita, Andean Mountain Cat, Amérique du Sud

Couleur : Museau beige, souligné par une ligne noire parcourant son visage depuis le coin externe de l'oeil. Nez noir. Pelage gris argenté avec des rayures brunâtres qui partent du dos vers les flancs.Ventre de couleur blanche avec des taches sombres. Pattes antérieures et poitrine marquées de bandes gris foncées.

Une association nommée "Cat Alliance" travaille dans les pays comme l'Argentine, le Chili, la Bolivie et le Pérou,  pour sauver ce chat. L'Alliance fut pionnière a capturé le félin pour le doter d'un collier émetteur.

 

 

Chat Bai, Pardofelis Badia

Pardofelis Badia

En voie d'extinction

Félin extrêmement rare.

Habitat : Île de Bornéo en Malaisie. Le Chat doré de Bornéo est un félin endémique de l'île. Forêts.

* Etrangement le chat Bai vit sur l'une des zones les plus exploitée de la forêt tropicale, au Nord de l'île de Bornéo.

Le chat Bai est un félin le moins connu au monde. Il est très discret et surtout menacés d'extinction.

Couleur : Pelage roux ou gris avec une longue queue. Quelques taches, ventre plus clair que le corps et légèrement tacheté. Grande marque blanchâtre sous la queue. Rayure qui part de chaque oeil vers le front, légères rayures sur les joues.

Longueur : 50 à 69 centimètres. Queue 35 à 43 centimètres. Poids : 2 et 4 kg.

Alimentation : Souris, rats,  singes,  oiseaux, insectes.

Cause : Présence humaine, braconnage, trafic de fourrure,  capture pour domesticité.

Depuis 1977, le Chat Bai fait partie de l'annexe II du Cites, il est donc protégé. Son commerce est contrôlé.

Depuis 2008, ITTO (Organisation Internationale des Bois Tropicaux) soutient le parc national de Pulong Tau pour l'installation de pièges photographiques.

En 2008, on estime la population de ce chat Bai à moins de 2500 individus et leur nombre devrait chuter de plus de 20 % en une douzaine d'années selon l'UICN (Union Internationale pour la conservation de la Nature).

En 2009, puis ensuite en 2010, grâce à ces pièges photographiques des images du Chat Bai ont pu être "capturées".

Ce fut les premières photos du chat Bai depuis 2003 !

Aperçu dans le parc national de Pulong Tau, Batu Lawi et Long Repung.

 

 

Otocolobus Manul, Chat de Pallas

Félin menacé d'extinction

Famille des félins, félinés, carnivore, endémique d'Asie, genre Otocolobus

Habitat : Asie Centrale. Hautes altitudes. Mongolie, plateau tibétain, Afganistan, Kazakhstan, côtes mer Caspienne, Iran, Kirghizistan, Baloutchistan, Ladakh, Ouest de la Chine centrale, Sud de la Russie, Serbie. Jusqu'à 4 800 mètres d'altitude.

Longueur : 50 à 65 centimètres,  poids de 2,5 à 4,5 kg. Queue entre 21 et 31 cm de long.

Il possèdes des oreilles toutes rondes, de grands yeux ronds également et une petite tête large.

Alimentation : Gangas, lagopèdes, alouettes, chauve-souris, écureuils, pikas, campagnols, oiseaux, lézards, sauterelles.

C'est en quelque sorte un chat sauvage et en hiver, sa pelure devient plus épaisse afin qu'il puisse se protéger du froid dans son habitat glacial.

Couleur : Variable selon les saisons. Gris givré en hiver, gris rougeâtre. Pattes rayées de bandes noires. Extrémité de la queue noire et annélée.

Caractéristiques : Fourrure plus épaisse en hiver. Pattes courtes et trapues avec des bandes noires et une queue en pointe noire touffue qui est entourée d'anneaux sombres à l'extrêmitée. Petites oreilles arrondies.

Reproduction : Animal polygame. Portée de 1 et 5 petits.

Longévité en captivité : 11/12 ans. Ignoré à l'état sauvage.

Prédateurs : Renards roux et corsac, chiens, loups, grands rapaces.

Cause : Braconnage pour la fourrure.

Auteur photo : Parken Zoo, ... Zoo de Suède. 1.petit

Le Chat de Pallas est inscrit en Annexe II du Cites et sur la liste rouge des espèces menacées de l'IUCN.

Estimation : 15 000 individus dans tout l'Asie à l'état sauvage, soit  4-6/100km2

Sa chasse est interdite en Chine, Inde, Iran, Arménie, Azerbaïdjan, Kazakhstan, Kirghizistan, Mongolie, Russie, Pakistan, Turkménistan et Ouzbékistan.

On peut le visiter au Zoo de Mulhouse, ainsi qu'au zoo de Zurich en Suisse.

Le zoologue allemand Peter Simon Pallas (1741-1811) a découvert et décrit l'espèce le premier en 1776, d'où le nom du félin.

 

 

 

Toucan Bleu, Andigena Hypoglauca

Résultat de recherche d'images pour

Le Toucan Bleu, peu connue parmi les 35 espèces de Toucan, est une espèce menacée

Habitat : Amérique du Sud et Centrale. Forêts pluviales, plaines, montagnes. Versants occidentaux des Andes en Colombie, en Equateur, au Pérou. Jusqu'à 3500 mètres d'altitude.

Couleur : Ventre bleu, dessus de la tête noir. Long bec très coloré, jaune-orangé, noir, rouge.

Les pattes ont 2 doigts qui sont dirigés vers l'avant et 2 vers l'arrière.

Longueur : 45/48 centimètres. Poids de 244 g à 370 grammes.

Alimentation : Fruits mûrs, insectes, araignées, lézards.

Caractéristiques : Niche dans des trous fait dans les arbres.


Page précédente Page suivante