20 juillet 2018
Bonne fête Marina

Site mis à jour le
27 juin 2018

Plan du site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez pour imprimer cette page

ANIMAUX en voie de disparition

Page en construction Mis à jour le 12 mai 2018

 

 

Le FOSSA

auteur photo : Stephanie Adams/Houston Zoo

img.over-blog-kiwi.com

Le Fossa, Cryptoprocta Ferox est le plus grand carnivore de l'Île de Madagascar.

Mammifère carnivore endémique de Madagascar, c'est un cousin de la mangouste.

Habitat : forêts et les massifs de l'île

Mâchoire et dentition proches des félidés, griffes rétractiles.

Plantigrade, famille des Eupleridae.

Poids : 7 à 12 kg, longueur 1,40 m pour le mâle, queue comprise aussi longue que le corps,

Alimentation : lémuriens, cochons sauvages, souris.

Prédateur solitaire hors pair, force musculaire puissante, actif jour et nuit il chasse dans les arbres.

La femelle choisit le même arbre pour tous ses accouplements durant sa vie.

Longévité : environ 15 ans.

Reste : 2000 adultes cachés dans les forêts et les massifs de l'île.

 

La grenouille Kokoï de Colombie, Phyllobates terribilis venimeuse

source : http://www.dutchrana.nl/

source photo : dutchrana.nl/

Cette charmante petite grenouille, nommée Kokoï de Colombie, Phyllobates terribilis, qui semble inoffensive au premier abord  est en fait une véritable tueuse, elle peut vous anéantir en quelques minutes.  Son corps est enduit d'une substance nommée batrachotoxine, très efficace pour vivre sereinement.

Phyllobates Terribilis est capable de tuer 10 êtres humains avec une seule dose de venin soit 1 milligramme seulement !

Habitat : Grenouille endémique, Colombie. Forêts amazoniennes bordant la côte pacifique de la Colombie. Zone très humide.

Couleur : La plus commune est jaune, mais aussi verte, orange, blanche.

Taille : environ 41 mm à 47 mm mais certaines femelles peuvent aller jusqu'à 55 mm. Femelle plus grande que le mâle.

Alimentation : insectes, surtout fourmis, termites et coléoptères.

La grenouille Kokoï de Colombie, Phyllobates terribilis venimeuse et dangereuse, en voie de disparition

https://www.flickr.com/photos/widdowquinn

Causes disparition : déforestation, agriculture, exploitation forestière, culture du coca, extraction mines d'or.

Vertébré venimeux insectivore. Les autochtones utilisent son venin enduire les pointes de leurs flèches empoisonnées. La pointe gardera sa toxicité au moins 2 années.

Son unique prédateur est un petit serpent arboricole, Liophis epinephetus, qui est immunisé contre son poison.

Vit en groupe, animal sociable. 20 oeufs maximum fertilisés par le mâle.

Longévité : 5 ans en captivité.

Niveau toxicité : La grenouille est toxique car elle se nourrit d'un coléoptère de la famille des Melyridae. Substance nommée batrachotoxine, peut tuer un homme.

Symptômes : Vive brûlure au contact de la peau du batracien. Parfois mortel si nombreux contacts, sans soin urgent.

NOTA : Le World Land Trust (WLT) et l'ONG colombienne ProAves, travaillent en collaboration afin de faire une réserve de 50 hectares dans la forêt de Choco.

 

 

Le loup à crinière

Le loup à crinière, Chrysocyon Brachyurus, espèce menacée, Brésil

Photo img.over-blog-kiwi.com.

Le loup à crinière, Chrysocyon Brachyurus, Brésil

Habitat : Prairies et les forêts peu denses. Sud du Brésil, Paraguay, Argentine, Bolivie.

Canidé qui, physiquement, tient plus du chacal et du renard que du loup.

Pelage roux, très longues pattes rousses et noires.

Très grandes oreilles, crinière noire dorsale.

Poids : 20 à 30 kg. Longueur 130 centimètres, hauteur 90 centimètres au garrot.

Alimentation : agouti paca, tatous, poissons, oiseaux. Mange des baies en tant que vermifuge.

Espérance de vie 15 ans en captivité.

Reste : environ 2200 loups à crinière à l'état sauvage.

 

Le Liophidium Pattoni

source : http://markscherz.tumblr.com/post/69907596871/liophidium-pattoni-vieites-ratsoavina

Le Liophidium Pattoni, serpent découvert en 2010 à Madagascar

Serpent endémique de l'île de Madagascar nommé Pattoni, en hommage au mammalogiste Jim Patton qui l'a découvert en 2010...

Habitat : localement à Angozongahy sur le côté est de l'île. Forêt de Makira, et péninsule de Masoala dans le nord de l'île.

Couleur : Face dorsale noire teinté de 4 rayures roses/rouges discontinues puis bleu-gris à mi-corps, ventre jaune vif lumineux avec une coloration rose/rouge sur la face ventrale de la queue.

Longueur : 40 centimètres.

Famille des Lamprophidae, ordre Squamata. Rare. Non venimeux, non agressif.

Alimentation : amphibiens.

Visible dans la réserve de Ambatovaky.

 

Axolotl, Ambystoma mexicanum

L'Axolotl, Ambystoma mexicanum, un petit monstre aquatique Mexicain, en voie d'extinction

L'Axolotl, Ambystoma mexicanum est en voie d'extinction...

Son nom veut dire "monstre aquatique" en langage nahuatl.

Habitat : Espèce endémique des environs de Xochimilco. Vit dans les lacs de Chalco, au centre du Mexique à 2000 mètres d'altitude et à Xochimilco. Cratères volcaniques remplis d'eau appelé "axalapascos" où la température frôle les 20° mais descend entre 6 et 7° en hiver.

Longueur : 30 centimètres

Longévité : Entre 10 et 20 années.

Couleur : Gris, nuances de brun, leucistic (blanc avec des yeux noirs), arlequin, albinos d'or, albinos blanc, mélanoïde (un animal presque noir). normalement coloré de type sauvage, peut être presque noir, chocolat, couleurs crème, vert olive.

Reproduction : 1500 oeufs,, 4 fois par an.

Caractéristiques : L'Axolotl a une forte résistance au cancer et peut recréer certaines parties de son cerveau ou se régénérer un oeil, une patte...

Causes de disparition : Mauvaise qualité des eaux, pollution des eaux usées, pesticides, déchets des millions de touristes.

Prédateur : la carpe de Chine qui adore les oeufs de Axolotl.

Ambystoma mexicanum est cousin des salamandres tigrées. Passent leur vie à l'état de larve et se régénèrent facilement.

L'élevage en captivité est très répandu mais l'animal se retrouve confronté à la consanguinité. Les animaux captifs peuvent être porteurs d'une infection fongique mortelle ou encore d'une mutation génétique nocive et si ils sont relâchés, contaminés le peu de sauvages dans la nature.

Des abris spéciaux capables de filtrer l'eau du lac de Xochimilco, ont été construits pour la protection des derniers spécimens.

 

Le PANGOLIN

Le Pangolin, Manidés, espèce menacée

Le Pangolin, espèce menacée

Famille des insectivores édentés, ordre des Pholidotes le pangolin nommé aussi manidaé.

En malais pengguling, pangolin signifie "enrouleur" ou "celui qui s'enroule". En Indonésien c'est Pang-goling.

Habitat :  Forêts et savanes des régions tropicales et équatoriales d'Afrique et d'Asie du Sud-Est. Préfère les sols sableux ou terreux.

Poids : 2 à 35 kg pour une taille de 30 à 80 centimètres.

Alimentation : Sa vue étant exécrable, il utilise son odorat et son ouie pour situer les fourmis et les termites. Il peut en déguster jusqu'à 200 000 par jour. Ses longues griffes lui permettent d'éventrer les termitières mais servent parfois aussi d'armes.

Ce petit animal est menacé par le braconnage. Le commerce du pangolin n'est plus autorisé par le droit international depuis l'année 2000 mais malgré la stricte interdiction, les traficants fournissent les amateurs de viande asiatiques car depuis que l'animal est en voie de disparition, sa chair est devenu un mets particulièrement délicat et très apprécié des "fins gourmets", ses viandards la paye à prix d'or.  Après avoir fait courir le bruit de supposées vertus médicinales ces manipulateurs financiers ont trouvé leurs "gogos". Ces abrutis s'arrachent les faveurs des traficants sans nul ...............

Car on attribue au seul mammifère pourvu d'écailles, des pouvoirs surnaturels :

  • guérir des maladies
  • guérir l'asthme
  • guérir certains cancers
  • augmenter ou redonner la virilité aux excités de la braguette !

C'est évidemment FAUX, complètement erronné mais le mal est fait. Tout comme les conneries prêtant des pouvoirs aux cornes de rhinocéros, aux défenses d'éléphants, aux pénis de tigres, aux ailerons de requins, et tant d'autres...

Pourtant sa chair est toujours très prisée en Asie et le trafic sévit aujourd'hui jusqu'en France :

- Le 09 juillet 2014, une saisie de 250 kilogrammes d'écailles de pangolin a été faite à l'aéroport de Roissy. Valeur estimée à 187 500 euros !

Les agents des douanes de Roissy Charles de Gaulle, en région parisienne, viennent de saisir 250 kg d’écailles de pangolin, un mammifère insectivore protégé par la Convention de Washington. Il s’agit de la plus importante saisie de ce type jamais réalisée en France. Selon l’organisation internationale TRAFFIC, il faut trois à quatre animaux pour obtenir un kilo d’écailles.

Déclarée comme « écailles de poissons », la marchandise était répartie dans onze colis, en provenance du Nigeria et à destination du Laos. En l'absence de permis CITES, les douaniers ont saisi l'ensemble de la marchandise, d’une valeur estimée à 187 500 euros.

558 kg d'écailles saisis depuis 2009

- En 2012, ce fut une saisie de chair de pingolin. Une cargaison destinée au marché de Château-Rouge dans le 18e arrondissement de Paris !

Ainsi deux autres espèces sont en "danger" : le pangolin javanais et le pangolin de Chine selon IUCN.

Mondialement, il est aujourd'hui impossible de préciser combien il reste de pangolins vivants.

D'après les experts, s'il venait à disparaitre cela modifierait l'écosystème des forêts tropicales et aurait pour conséquence la prolifération du nombre de termites et de fourmis, une catastrophe !

Il existe 7 espèces de pangolins :

En Asie : le pangolin malais, de Chine et Indien

En Afrique : le pangolin géant, du Cap, à longue queue et le pangolin à petites écailles.

Tous menacés d'extinction !

 

La Grenouille Arlequin, Atelopus patazensis

source wikipédia

Cette grenouille fait partie de la famille des Bufonidae.

Habitat : Espèce endémique vivant uniquement au Pérou dans la région de la Libertad. Cordillère des Andes au Pérou, altitude 2000 à 3000 m. Prairie alpine aux rares arbustes et cours d'eau des montagnes.

Couleur : Corps orangé parsemé de taches noires ondulées. Ventre et paumes des pattes de couleur orange.

Longueur : Mâle 38 à 40 mm, femelle entre 42 et 48 mm.

Reproduction : Se reproduit dans l'eau puis ponds entre 200 et 350 œufs.

Caractéristiques : Cette grenouille n'a pas de tympans, ses doigts sont tous de la même longueur, seules les pattes arrières sont palmées. Le corps est recouvert de verrues.

Prédateur : un champignon nommé Batrachochytrium dendrobatidis.

Causes disparition : Pollution des cours d'eau à cause des mines proches. Rejet des eaux usées, traitements directs des ruisseaux !

Disparition de 80% de l'espèce en une dizaine d'années.

 

 

Le Conure Soleil, Arantiga Solistalis

Le Conure Soleil, Arantiga Solistalis, Amérique du Sud, en danger d'extinction

Le conure soleil est une petite perruche qui est aussi nommée : Perruche Soleil.

Habitat : Amérique du Sud

Poids : 110g à 130g. Longueur : 20 à 30 centimètres.

Longévité : 25/30 ans

Caractéristiques : Robuste et joueur. Petite tête ronde pour les femelles, front légèrement plat et carré pour les mâles. Yeux noirs avec un cercle oculaire blanc, bec noir.

Couleur : Très irisé. Le jaune est dominant, orange sur la tête et le ventre, ailes teintées de jaunes, extrémités des plumes bleu. Les jeunes sont colorés vert. Ou bien nuances de rouge, ailes verte et jaune vif, quelques plumes ton bleu. Pattes brunes, légèrement tigrées.

Description de cette image, également commentée ci-aprèsRésultats de recherche d'images pour « conure soleil »Résultats de recherche d'images pour « conure soleil »

Alimentation : Graines, graines de noix, noix, granulés, fruits. Captivité : légumes , graines, granulés, fruits, eau. Mettre un oiseau en cage c'est le priver de liberté, donc et sauf exeption pour la sauvegarde, laisse les animaux dans leur élément si tu les aimes... Volière et non cage d'au moins 1m60 de haut et 2m de large sinon plus.

Reproduction : 3 à 4 oeufs, incubation 26 à 28 jours.

En danger d'extinction (IUCN). Rares en milieu naturel.

 


Page précédente Page suivante