20 juillet 2018
Bonne fête Marina

Site mis à jour le
27 juin 2018

Plan du site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vie et Dinosaures 3

Page en construction Mis à jour le 24 janvier 2018

Nouvelle espèce découverte en Chine

Casoar à casque, Australie. (AFP)

La crête ressemble grandement à celle d'une nouvelle espèce de dinosaure découverte en Chine.

Car une nouvelle espèce de dinosaure à plumes a été découverte en Chine et publiée, le jeudi 27 juillet, dans la revue Scientific Reports. L'énorme crête sur la tête de "Corythoraptor jacobsi"  fait immédiatement penser au Casoar à casque que nous connaissons. Ce dinosaure vivait dans le sud-est de la Chine à la fin du Crétacé, voici 100 à 66 millions d'années. 

 

 Découverte incroyable d'une tique vieille de 100 millions d'années !

L'article "Les tiques parasitées par les dinosaures à plumes révélés par les assemblages d'ambre du Crétacé" est publié en libre accès dans Nature Communications .Lien direct: http://dx.doi.org/10.1038/s41467-017-01550-z

Des chercheurs ont découvert des tiques âgées de 100 millions d'années, en Birmanie. L'une d'elles contient du sang de dinosaure. 

Je suis sûr que tu penses à Jurassic Park et pourtant nous sommes bien désormais dans le réel :

Des chercheurs anglais et espagnols ont découvert, en Birmanie, quatre tiques âgées de 100 millions d'années et parfaitement conservées dans de l'ambre. Une queue quasiment intacte d'un dinosaure à plumes a aussi été exhumé, sur laquelle une tique, baptisée " tique terrible de Dracula", s'était gorgée du sang de l'animal. 

On dirait que nous sommes tombés sur une session d'écriture de scénario pour Jurassic Park, mais un de nos chercheurs, le Dr Ricardo Pérez-de la Fuente, et une équipe internationale, ont découvert un parasite piégé dans l'ambre, serrant la plume. d'un dinosaure.Cette petite tique fossilisée, avec quelques autres spécimens, est la première preuve directe que les tiques ont aspiré le sang des dinosaures à plumes il y a 100 millions d'années.Ricardo nous dit tout à ce sujet ...

Ces tiques ont été nourries avec des dinosaures à plumes il y a environ 100 millions d'années, pendant la période du milieu du Crétacé, explique un chercheur. Il est basé sur des preuves de fossiles d'ambre, y compris celui d'une tique dure qui saisit une plume de dinosaure conservée dans de l'ambre birman âgé de 99 millions d'années.

Pourrait-on y trouver de l'ADN et recréer le dinosaure est la question qui vient automatiquement à l'esprit de tout amateur de sensations fortes. Une théorie impossible, Selon le paléontologue Gilles Escarguel, cela relève de l'impossible : " Il n'y a plus de sang, ni d'ADN. C'est juste un animal de pierre, mais rien d'organique et rien qui puisse permettre de faire renaître cet animal peut-être un jour". Pour tous scientifiques c'est une découverte exceptionnelle : L'interaction entre deux êtres vivants à l'époque du Cétacé, une relation parasite-hôte entre les tiques et les dinosaures à plumes. Exceptionnel !

La tique est un spécimen immature de Cornupalpatum burmanicum

  • En regardant attentivement on peut voir des dents minuscules dans les pièces buccales qui sont utilisées pour créer un trou et fixer à la peau de l'hôte pour aspirer son sang.
  • La structure de la plume à l'intérieur de l'ambre est similaire aux plumes d'oiseaux modernes, mais elle ne peut pas appartenir à un oiseau moderne car, selon les preuves actuelles, elles ne sont apparues que 26 millions d'années plus tard que l'ambre .

 

Tique Deinocroton draculi gorgée de sang (femelle). Extrait de la publication .

- Cette espèce de tique appartient à un nouveau groupe de tiques éteintes, créées à partir d'une espèce que nous avons appelée Deinocroton draculi , ou "la tique terrible de Dracula". Ces nouvelles tiques, dans la famille des Deinocrotonidae, se distinguent des autres tiques par la structure de leur surface corporelle, leurs palpes et leurs pattes, et la position de leur tête, entre autres caractéristiques.

- L'évaluation de la composition de la farine de sang à l'intérieur de la tique ballonnée n'est pas réalisable car, malheureusement, la tique n'est pas complètement immergée dans la résine et son contenu a donc été altéré par les dépôts minéraux.
Dr Xavier Delclòs, un auteur de l'étude de l'Université de Barcelone et IRBio.-

Les structures ressemblant à des cheveux, ou soies, de dytiques (dermestids) trouvés attachés à deux tiques Deinocroton fossilisées à l'intérieur de l'ambre, en comparaison avec celles existantes. Modifié à partir de la publication .

L'article "Les tiques parasitées par les dinosaures à plumes révélés par les assemblages d'ambre du Crétacé" est publié en libre accès dans Nature Communications .Lien direct: http://dx.doi.org/10.1038/s41467-017-01550-z

 

Le "Patagotitan mayorum", un dinosaure gigantesque !

Vingt mois d'enquête ont été nécessaires pour déclarer que les fossiles découverts en Patagonie appartiennent bien à une nouvelle espèce de dinosaure, le plus imposant jamais découvert : 70 tonnes pour 37,2 mètres de longueur.

  • 70 tonnes soit le poids de dix éléphants d'Afrique
  • 37,2 mètres de long soit la taille d'un Airbus A320.

Trois ans après la découverte de fossiles en Patagonie argentine, l'énorme dinosaure a été officiellement baptisée à New York le mercredi 09 août 2017 : " Patagotitan mayorum", en référence à la Patagonie et à la famille Mayo, propriétaire du ranch argentin où il a été découvert...

Le \

Le "Patagotitan Mayorum" est si long que la tête de cette réplique dépasse de la grande salle où il est exhibé. (SHANNON STAPLETON / AFP)

- 2013 : Un ouvrier trébuche sur un os. Consciencieux, il sollicite l'aide de paléontologues. Les fouilles sont bénéfiques car ils découvrent au total 223 ossements fossilisés appartenant à six herbivores géants qui paissaient dans les forêts il y a 100 millions d'années. Les fossiles étant trop lourds pour être assemblés, le colosse de 37,2 m est exposé, depuis janvier 2016, au Muséum d'histoire naturelle de New York, reconstitué d'éléments en fibres de verre imprimés en 3D.

 

Le "Matheronodon provincialis"

Artist’s impression of Matheronodon provincialis. Image credit: Lukas Panzarin.

Reconstitution de la tête d'un Matheronodon provincialis par Lukas Panzarin.

- 02 novembre 2017 : Découverte d'un nouveau dinosaure officialisée par la publication d'un article de la revue scientifique "Reports" : le "Matheronodon provincialis".

- 2002 : Xavier Valentin, chercheur poitevin, signale avoir trouvé un fossile de mâchoire inconnue à Velaux, près d'Aix-en-Provence. Xavier Valentin est chercheur à l'université de Poitiers et au CNRS. Lors de fouilles effectuées avec une équipe de scientifiques franco-belges.

L'équipe de chercheurs franco-belges sur le lieu des fouilles en 2012 - Aucun(e)

L'équipe franco-belges sur le lieu des fouilles en 2012

En fait, ce fossile inconnu jusqu'alors, appartient  la famille des Rhabdodon, et est appelé : Matheronodon provincialis. En 2002, avec une une mâchoire de 20 centimètres avec des spécificités encore jamais observées est mis à jour par les chercheurs.

Plusieurs autres campagnes de fouilles seront organisées les années suivantes : "Depuis 2002, on espérait trouver du matériel complémentaire pour décrire un nouveau dinosaure", narre Xavier Valentin.

- Fouilles de 2009 et 2012 : Les scientifiques retrouvent des dents, supérieures et inférieures, du dinosaure mettant un terme aux fouilles  sur le site de Velaux.

*La mâchoire trouvée est comparable à celle des Rhabdodon. Une famille découverte en 1869 en Provence. Mais les dents sont différentes : elles sont très grandes et très larges."  " En faisant une étude complète de la dent, on a vu qu'elle avait une particularité spécifique et unique en biomécanique au niveau de la mastication. C'était des dents très coupantes qui permettaient de couper des feuilles très résistantes tels que des palmiers."

Ce dinosaure est donc un herbivore et les scientifiques déterminent que Matheronodon provincialis mesurait environ 5 mètres de long et qu'il était bipède, qu'il vivait voici 74 millions d'années et qu'il était donc un des représentants des derniers dinosaures se confie  Xavier Valentin.

D'autres restes de reptiles, "dont des reptiles volants", sont désormais à l'ordre du jour, explique Xavier Valentin.

 

Le Halszkaraptor


Page précédente Page suivante