23 octobre 2017
Bonne fête Jean de Capistran

Site mis à jour le
22 octobre 2017

Plan du site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Droits de l'Homme

RHEEBU NUU

Mis à jour 09 mars 2015

Beaucoup d'images et de Mots sont des liens, cliquer dessus !



La Nouvelle Calédonie
KANAKY

RHEEBU NUU

Ou comment détruire la nature

C'est Nickel ?

J'ai beaucoup de mal à obtenir les renseignements sains et réels...

Courage,l'inaction des gens de bien permet au mal d'exister E. Burck (Aiguail)

Factory pollution in Nickel ( experimental stage visual and audio set) 08.2013

2015



10 mai 2014 :

Quelques nouvelles récupérées par hasard mais aucun texte officiel :

Excédées par la nouvelle pollution à l’acide, les populations voisines de Vale NC ont exprimé leur colère devant le site industriel. Les coutumiers de l’île Ouen demandent la fermeture définitive de l’usine. Les chefferies du Sud se retrouvent mardi pour adopter une position commune.

2010

Affaire du barrage de la Madeleine, quatre ans après le parquet n'a pas abandonné les poursuites et le délibéré du tribunal correctionnel de Nouméa a rendu en ce mois de septembre une peine symbolique. C'est « Un verdict d’apaisement», selon l’avocat du trésor public, les peines les plus "lourdes" ne dépassent pas cinq mois avec sursis. Les réquisitions émises par le parquet, lors de l’audience des 16 et 17 août dernier, n'ont donc pas été suivis.

Trente-deux militants dont le passé, autant que les nombreuses infractions reprochées, pouvait déterminer des peines plus conséquentes. Un à cinq mois avec sursis pour symboliser le pouvoir de la justice mais, les causes elles-mêmes sont-elles justes ? Leur avocat précise que les trente-deux prévenus feront appel de cette décision. « Si on est condamnés, on se désengagera du pacte (*) et le système fonctionnera sans nous », avait affirmé Raphaël Mapou, le 16 août, dénonçant un « procès politique».

Source, les Nouvelles Calédoniennes :


Pour Raphaël Mapou et André Vama, identifiés comme les organisateurs des blocages et reconnus coupables de « complicité d’entrave à la circulation publique par fourniture d’instructions », la note s’élève à deux mois de sursis et à 50 000 francs d’amende. Un seul prévenu était poursuivi pour dégradation de biens d’utilité publique : à lui seul, il devra verser un million et demi de francs pour la réparation des dégâts du matériel de gendarmerie.
« Au vu des peines prononcées, il est regrettable que le parquet n’ait pas lui-même mis un terme à cette affaire qui n’avait plus lieu d’être », regrette Me Patrick Arnon, l’avocat des militants. L’affaire remonte en effet à avril 2006, lorsque le comité Rheebu Nuu avait bloqué les accès à l’usine du Sud avant d’être délogé par les gendarmes au cours de violents affrontements.

Me Arnon dénonce une situation qui a changé depuis ces évènements : « L’industriel s’est retiré des parties civiles et un accord a été conclu entre lui et la population. Le parquet a manqué l’occasion d’affirmer son autonomie et de décider le classement sans suite de cette affaire. Le procureur est maître de l’opportunité des poursuites. Raviver les tensions quatre ans après les faits, ça ne sert à rien. C’est uniquement la volonté de l’État de remettre ça sur le tapis.»

Le représentant le trésor public, Me Jean-Claude Mansion, pense que la décision des juges correspond à « un verdict d’apaisement ». Il  reconnaît d'ailleurs que : « Après une longue instruction, la montagne a accouché d’une souris. Compte tenu de l’ancienneté des faits, le tribunal n’a pas été enclin à majorer les peines encourues. »

Courage Ami(e)s qui défendez vos terres, et sa santé par la même occasion. Malgré l'éloignement et comme certains, je vous soutiens de la métropole avec mes faibles moyens pour ne pouvoir entamer des actions plus conséquentes, mais avec mon coeur et mon âme qui sont les armes formant l'Union sacrée de la défense des Libertés...

Aiguail7

 

FEVRIER 2008 : Où en est-on ?

 La route de Yaté détériorée  par les engins de Goro Nickel

Le Comité Rheebu Nuu fait barrage

Source : rédaction de radio Djiido –

Jeudi 24 janvier 2008 au matin, le Comité RHEEBU NUU a bloqué la route du Grand Sud pendant trois heures.

Une cinquantaine de personnes accompagnait André VAMA, le président du Comité Rheebu-Nuu, pour protester contre la dégradation des routes par les engins de GORO Nickel depuis l’installation de l’Usine du Sud. Ces manifestants ont décidé de faire un barrage devant le carrefour de la Madeleine afin de dénoncer la dangerosité que représente désormais la route de Yaté. Dès six heures, vingt véhicules  se sont positionnés dans ce but et ce, pendant trois heures durant.

« Les gens de Yaté et ceux qui vont se promener dans le coin sont vraiment en danger par rapport à l’état de la route. Et c’est surtout les jeudis et les vendredis soirs quand les gens rentrent pour le week end » explique André VAMA, précisant qu'il a déjà signalé ce problème plusieurs fois.

Des rencontres sur le sujet sont prévus avec GORO Nickel et avec la Province Sud.

L'enjeu d'après le sénat :

Le Projet de Goro Nickel (province Sud)

Le projet conduit par la société Goro Nickel dans la province Sud associe les trois provinces à travers la Société de Participations Minières du Sud Calédonien (SPMSC), dont la Province Sud possède 50 %. Le coût total du projet a été réévalué à 3,5 milliards de dollars en 2007 et sa poursuite approuvée par CVRD (Companhia Vale do Rio Doce), opérateur minier brésilien dont Goro Nickel est devenue une filiale à 69 %.

L'Etat a accordé en 2004 le bénéfice de la défiscalisation au projet de l'usine de traitement du nickel ainsi qu'à la construction de la centrale électrique de Prony Energies, nécessaire au fonctionnement du projet industriel. La phase de réalisation, suspendue de fin 2002 à fin 2004 a repris en 2005.

L'usine devrait être opérationnelle à la fin 2008 ou début 2009. Elle produira 60 000 tonnes de nickel et 5 000 tonnes de cobalt par an. Environ 4 500 personnes sont actuellement employées sur le site de Goro. L'apogée de ce chantier est désormais atteinte. Les effectifs devraient progressivement décroître pour atteindre leur rythme de croisière courant 2008.

L'annulation l'an dernier de l'arrêté de la province Sud, au titre des installations classées pour l'environnement (ICPE) de Goro Nickel, n'a pas eu d'incidence. Goro Nickel a déposé au premier semestre 2007 une nouvelle demande de permis ICPE en cours d'examen. Les incertitudes environnementales ont été progressivement levées par des expertises menées en 2006 et 2007. Les nouvelles enquêtes publiques auront lieu à l'automne 2007 sous l'autorité de la province Sud, compétente en matière d'environnement.

La centrale de Prony Energies qui doit alimenter le complexe industriel en électricité devrait entrer en fonctionnement en avril 2008. La première tranche de 50 mégawatts viendra compléter les moyens de production électrique de la Nouvelle-Calédonie pour faire face à la croissance de la demande. La seconde est destinée aux besoins de l'usine de Goro Nickel.

L'association Comité Rheebu Nuu, après une opposition frontale à l'usine du Sud, entend désormais exercer une étroite vigilance, afin de construire « une usine respectueuse de l'environnement naturel et humain ». Constatant « la réalité d'une usine qui s'est imposée sur nos terres du sud malgré notre farouche opposition », le Comité souhaite que le « savoir autochtone soit mis à contribution » pour la préservation de la faune et de la flore terrestres et marines Aussi souhaite-t-il être associé aux structures de contrôle du respect de l'environnement.

L'association Comité Rheebu Nuu a pour objet, dans le contexte de « l'ère nouvelle » ouverte par la construction de l'usine de Goro-Nickel et « pour atténuer les effets des contraintes de ce grand projet », « de représenter les intérêts de la population sur les questions d'environnement, d'aménagement, d'intégration économique, d'emploi et de respect du patrimoine historique et naturel kanak ». Les statuts de l'association, datant du 13 mai 2001, prévoient qu'elle s'attache en particulier à assurer une mise en oeuvre des normes du droit de l'environnement et du droit de l'urbanisme dans le cadre du projet de mine et d'usine de traitement de nickel et de cobalt de la société Goro-Nickel. 

Déclaration de M. Raphaël Mapou, leader du Comité Rheebu Nuu, citée par Les Nouvelles calédoniennes du 17 novembre 2007.

retour

Les débats relatifs à la politique minière soulèvent des problèmes sociaux, environnementaux et débordent parfois sur les origines ethniques ou natales des Kanaks, non-Kanaks et autochtones.
C'est dommageable lorsque l'on sait que l'Union fait la FORCE.

Une allusion qui je l'espère fera son chemin : IL EST DOMMAGE QUE les ESPECES PROTEGEES SE TROUVANT sur le SITE ne soient pas ENCORE REPERTORIEES, tant pour la FAUNE que pour la FLORE. Dépêchez-vous !

Certains Kanaks pensent en effet qu'eux seuls peuvent réellement comprendre "l'essence du symbole de la terre". (Forum YAOUHE) NON, Ami(e)s ! Ils se passent les mêmes exactions partout dans le monde. Les richesses attirent  les vautours autant que la viande en décomposition. Dès lors qu'une terre recèle un trésor, un site aurifère ou minéralogique attrayant, certaine catégorie de barbares vont jusqu'aux brutalités extrèmes, au pillage, à la destruction du milieu pour s'en emparer ou le faire fructifier. Seul l'argent compte pour ces rats de la finance. La dignité de l'être humain ou le respect de la terre et de rites ancestraux ils s'en balancent !!!

Ma définition pour cette "caste professionnelle" :

FINANCIER : Animal hargneux dépourvu de toute émotion et rebelle à toute valeur humaine. Dangereux quant il a faim !

Troisième producteur, les secteurs miniers et métallurgiques représentent 80 % des exportations calédoniennes et c'est l’un des plus gros gisements de nickel au monde que possède La Nouvelle-Calédonie. Le"HIC", comme toujours, est que ce sont les multinationales qui prélèvent la grosse partie du magot. Prétextant la logique libérale actuelle, la majorité des bénéfices de cette industrie est distribuée ou réinvestie hors du territoire. Il est une fois de plus SCANDALEUX  de voir les rapaces de la finance dévaliser et meurtrir tant les terres que les habitants avec l'assentiment du gouvernement en place. Les piquets et les manifestations ont tendance à énerver crescendo les forces de l'ordre en place. Il est tout de même étrange que ce soient toujours les gens qui défendent leurs droits et résistent contre la dépossession de leurs terres qui soient accusés allègrement de violences alors qu'ils ne font que préserver leurs biens et leur familles. Les Décideurs rigolent, ils se foutent éperdument des intérêts des autochtones. SEUL le PROFIT les intéresse... C'est Lamentable, odieux, bouleversant...

GORO semble condamné si l'on épaule pas ce peuple à faire valoir les valeurs qu'il défend. AIDONS-LES !

 Aiguail7

à suivre, ce n'est pas fini !

Rachal CORRIE


Page précédente Page suivante